Wéi ass d’Situatioun vun de Geschlechtskrankheeten zu Lëtzebuerg?

Geschlechtskrankheeten sinn nach ëmmer eng reell Gefor fir eis Gesondheet. Antibiotikaresistenzen droen zousätzlech dozou bäi, datt verschidde Krankheeten nees méi geféierlech ginn. D'DP-Deputéiert Carole Hartmann a Claude Lamberty hunn dowéinst bei den zoustännege Ministeren nogefrot, wéivill Fäll vu Geschlechtskrankheeten zu Lëtzebuerg optrieden a wéi eng Mesuren ergraff ginn fir hir Verbreedung anzedämmen.

Fro

« Depuis des années, les infections sexuellement transmissibles (IST) ne cessent de se répandre au Luxembourg. Ainsi, en décembre 2017, le ministère de la Santé a publié le plan d’action national VIH, dont le but est la prévention et le dépistage de la population et l’assistance médico-psychologique des infectés, tout en tenant compte de leurs besoins spécifiques. Un projet similaire a été élaboré pour la lutte contre les hépatites.

Cependant, toujours est-il qu’un nombre important des infections dans la population ne sont pas détectées. En plus, l’acythromocine, un médicament souvent utilisé contre la gonorrhée, est de moins en moins efficace à cause des mutations des gonocoques, ce qui pose un risque réel pour notre société.

Au vu de ce qui précède, nous aimerions poser les questions suivantes à Madame la Ministre de la Santé et à Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse :

  • Madame la Ministre peut-elle fournir des détails quant à la propagation des différentes IST au Luxembourg durant les 10 dernières années, dont entre autres l’herpès, le papillomavirus, et la trichomonase ?
  • Madame et Monsieur les ministres envisagent-ils d’élaborer une stratégie commune pour la lutte contre les IST autres que le VIH et les hépatites ?
  • Des campagnes de sensibilisation sur les IST s’adressant en particulier aux jeunes sont-elles prévues ? Dans l’affirmative, Monsieur le Ministre peut-il fournir des détails à cet égard ?
  • Quel est le bilan intermédiaire des plans d’action nationaux de lutte contre le VIH et les hépatites ? »

Äntwert

Madame la Ministre peut-elle fournir des détails quant à la propagation des différentes /ST au Luxembourg durant les 10 dernières années, dont entre autres l’herpès, le papillomavirus, et la trichomonase ?

Le tableau suivant renseigne sur la propagation des différents 1ST au Luxembourg durant les dix dernières années:

TABLEAU

Madame et Monsieur les ministres envisagent-ils d’élaborer une stratégie commune pour la lutte contre les /ST autres que le VIH et les hépatites ?

Une stratégie de lutte commune contre les infections sexuellement transmissibles, le VIH et les hépatites est mise en oeuvre depuis 2015 par le Comité de surveillance du SIDA, des maladies sexuellement transmissibles et des hépatites, selon les recommandations de l’OMS.

Des campagnes de sensibilisation sur les /ST s’adressant en particulier aux jeunes sont-elles prévues ? Dans l’affirmative, Monsieur le Ministre peut-il fournir des détails à cet égard ?

Au travers du Guide en matière de santé affective et sexuelle des jeunes à destination des professionnels: Let’s Talk about Sex!, publié en 2020, toute une vaste campagne de sensibilisation des jeunes est réalisée. Ce nouveau guide est une adaptation de la brochure éditée en 2005 dont l’objectif était de promouvoir chez les jeunes une sexualité épanouie et respectueuse, et d’adopter des habitudes sexuelles saines et consenties, sans risque, afin d’éviter une grossesse non désirée ou une infection sexuellement transmissible.

L’idée de ce guide à destination des professionnels a donc été de créer une compilation de fiches informatives, non exhaustive, traitant un bon nombre de sujets parlant de la santé affective et sexuelle. Le guide s’inscrit ainsi dans le contexte du plan d’action national sur la santé affective et sexuelle, qui préconise « d’informer, de sensibiliser et d’éduquer les différents publics cibles, en fonction de leur âge, de

leur angine culturelle et de leur niveau d’éducation, non seulement par la transmission de contenus théoriques mais également par la promotion de comportements et attitudes de savoir-faire et de savoir-être qui répondent aux principes de la santé affective et sexuelle».
En outre, le service HIV Berodung de la Croix-Rouge luxembourgeoise, lance une nouvelle campagne de sensibilisation à l’occasion de la Journée Mondiale du Sida en collaboration avec le Comité de surveillance du SIDA et le Ministère de la Santé.

Le service HIV Berodung a comme objectif de sensibiliser dans le but de prévenir les nouvelles infections comme le VIH, l’hépatite C et d’autres infections sexuellement transmissibles (1ST). Il favorise un environnement de vie répondant aux besoins des personnes concernées. Le service a été fondé en 1988 afin d’accompagner les personnes atteintes du SIDA. HIV Berodung est actuellement un acteur national de santé publique pour la prévention et la prise en charge psychosociale du VIH, de l’hépatite Cet d’autres 1ST. Le service propose une écoute téléphonique et des entretiens personnalisés sur le Safer Sex, le Safer use ou sur une situation à risque vécue. Des séances de prévention sur mesure sont également organisées à la demande des lycées, maisons de jeunes ou à l’attention de différents publics, ainsi que des formations destinées au personnel d’organisations œuvrant dans le social, le médical ou l’éducation. La formation de jeunes animateurs du parcours interactif Round About Aids, d’une durée de deux jours, est organisée trois fois par an. En une année, l’exposition permet de sensibiliser environ 1800 jeunes.

De plus, environ 1 200 élèves sont sensibilisés tous les ans à la thématique du VIH et à l’éducation à la vie affective et sexuelle par le personnel psycho-socio-éducatif des lycées. Il est important de noter qu’à partir du premier cycle jusqu’au baccalauréat, les enfants et jeunes bénéficient de cours axés autour de la connaissance du corps, la protection contre les 1ST et les différents types de contraception existants.

La prochaine journée mondiale de la lutte contre le SIDA organisée par le Ministère de la Santé aura lieu le 1er décembre 2021. Elle permettra d’étendre les actions de sensibilisation et d’information.

Quel est le bilan intermédiaire des plans d’action nationaux de lutte contre le VIH et les hépatites ? »

Le bilan du plan d’action de lutte contre le VIH 2018-2022 et du plan d’action de lutte contre les hépatites 2018-2022 est soumis de manière annuelle au Ministère de la Santé et est rendu public à travers le rapport annuel du Comité des maladies sexuellement transmissibles et des hépatites qui reprend toutes les activités annuelles et leurs avancées.

Le bilan des 3 premières années peut se résumer par les avancées notables suivantes:

1. Contre l’infection VIH :

• Fin de la flambée épidémique VIH chez les injecteurs de drogue grâce aux projets communautaires mises en place par les 2 plans d’action VIH et hépatites (dépistage et suivi traitement) depuis 2018.

  • Diminution du nombre de nouvelles infections au VIH depuis 2019.
  • Mise en place des autotests VIH dans les pharmacies et les supermarchés depuis juillet 2019.
  • Mise en place officielle et remboursement de la Prophylaxie Pre-Exposition VIH (PrEP) depuis avril 2019.
  • Envoi anonymisé des autotests VIH par courrier par le service HIV Beri:idung depuis 2020.


2. Contre les hépatites virales chroniques :

• Diminution de la séroprévalence hépatite C chez les injecteurs de drogue grâce au dépistage et à l’accessibilité au traitement (étude d’intervention HCV-UD 2015-2019 sélectionnée par l’Observatoire Européen des Drogues et des toxicomanies, OEDT, comme exemple de bonne pratique de soins en Europe, https://www.emcdda.europa.eu/publications/ topic- overviews/hepatitis-c-models-of-care en ).

• Accessibilité au logement pour les usagers de drogue en détresse médicale: un concept commun « housing first » a été développé par les différents institutions en charge des usagers de drogue et soumis au Ministère de la Santé en Février 2020, la recherche de logements adaptés est en cours.

• Une meilleure concertation et coordination avec les acteurs dans la lutte contre les infections au VIH/hépatites chez les usagers de drogue et la ville de Luxembourg a été mise en place suite à l’audit ECDC en 2018. La création du projet Safer Use PassBy en 2020 est un exemple concret des initiatives commune des services JDH, Abrigado, Dropln et HIV Beri:idung.

• Le modèle de prévention et de prise en charge de l’hépatite Cau sein du milieu pénitentiaire a été sélectionné en tant que meilleure pratique dans la réponse de soins contre les hépatites virales par l’OMS en Juillet 2020 (https://apps.who.int/iris/handle/10665/333494).

• La demande d’accès aux soins médicaux pour les plus démunis à travers la Couverture Sanitaire Universelle a été initiée par le Comité de surveillance du SIDA, des maladies sexuellement transmissibles et des hépatites en 2019. Cette initiative est maintenue soutenue par la Ronnen Desch afin de trouver une solution à court et à moyen terme avec l’appui des Ministères de la Sécurité Sociale et de la Santé.

Dir wëllt dës parlamentaresch Fro op Lëtzebuergesch iwwersat kréien?

Deelen:

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Weider parlamentaresch Froen

Firwat gouf de Rappel vun Otemgeräter eréicht sou spéit bekannt ?

Am Juli 2021 huet eng Entreprise hir medezinesch Otemgeräter weltwäit zeréckgeruff. Dëse Rappel gouf zu Lëtzebuerg awer eréischt Enn Oktober bekannt. Den DP-Deputéierten Gusty Graas huet bei der Gesondheetsministesch nogefrot, wien an esou enger Situatioun responsabel fir d’Kommunikatioun mat de betraffene Leit ass, firwat d’Informatioun net mat Zäite bekannt ginn ass, an ob d’Prozeduren ënner Ëmstänn ugepasst misste ginn.

weiderliesen...

Ginn zousätzlech Mesüre geholl fir déi vill Bronchiolittfäll ze meeschteren?

Déi héich Zuelen vu Bronchiolitt féieren zu enger Iwwerlaaschtung an de Pediatrien. A Frankräich ass op nationalem Niveau de „wäisse Plang“ ausgeruff ginn, ee sanitären Noutfall- a Kriseplang, dee bei enger Epidemie de Fonctionnement vun de Spideeler verbessere soll.
D’DP-Deputéiert Carole Hartmann a Gilles Baum wollte vun der Gesondheetsministesch wëssen, ob och hei am Land zousätzlech Mesüre geholl wäerte ginn, fir d’Gesondheetsversuergung vun eise Kanner weider ze garantéieren a wéi een eng Iwwerlaaschtung vun de Pediatrien an Zukunft verhënnere wëll.

weiderliesen...

AMMD verléisst de Conseil de gérance vun der Agence eSanté

D’Memberen vun der AMMD hunn de Conseil de gérance vun der Agence eSanté verlooss. D’DP-Deputéiert Carole Hartmann a Gusty Graas wollte vun den zoustännege Ministere wëssen, wéi hir Reaktioun op dës Demissioun ass, wéi eng Auswierkungen dëst op de Fonctionnement vum Conseil de gérance wäert hunn an op den Dialog mat der AMMD gesicht wäert ginn.

weiderliesen...