Wéi gëtt de Kontakt mat der Famill am Prisong oprecht erhalen?

Besuch vun der Famill an Zäit fir de Partner ass am Prisong bis ewell nëmme limitéiert méiglech. Dobäi si grad dës Relatiounen e wichtegen Halt fir de Prisonéier an droen zu senger Stabilitéit mat bäi. Wéi ass d’Situatioun den Ament zu Lëtzebuerg, an ass vum neie Prisong profitéiert gi fir méi Méiglechkeeten ze schafen? Eisen Deputéierte Pim Knaff huet beim Justizministère nogefrot.

« Ce mercredi 30 novembre 2022, le ‘Centre pénitentiaire Uerschterhaff’ est inauguré. Avec une capacité de 400 personnes, la nouvelle prison vise à remédier aux problématiques auxquels fait face l’administration pénitentiaire depuis longtemps, tels une surpopulation carcérale et une prise en charge des détenus non adaptée à l’évolution de la vie carcérale depuis la deuxième partie des années 80.

Lors d’une interview à la radio luxembourgeoise ‘RTL’ ce mercredi 30 novembre, le directeur du CPU, a affirmé que la nouvelle prison est adaptée à un régime pénitentiaire moderne, permettant un certain degré de liberté de mouvement.

Dans ce contexte se pose également la question de la dignité humaine en détention, dont fait partie, également, la possibilité d’avoir des rapports interpersonnels avec des personnes extérieures à la prison. En effet, l’Administration pénitentiaire se dit « consciente de l’importance de garder des liens familiaux ou communautaires pour favoriser l’insertion sociale du détenu » et affirme mettre en œuvre « différents moyens pour favoriser ces contacts pendant la détention ». Il s’avère qu’au niveau de la vie de couple et de la vie familiale, le médiateur a dénoncé à plusieurs reprises dans le passé des modalités et un cadre insuffisants pour les détenus. En effet, une fin des relations pourrait selon un article au journal ‘Quotidien’ de 2020 également mener à la fin du couple ou de la vie de famille, séparée par la prison. Concernant la question de visites dites « intimes », Madame la Ministre avait déjà au passé confirmé que ces visites n’étaient à présent pas possibles « en raison de l’infrastructure inadéquate » du CPL, mais qu’un aménagement des lieux était prévu suivant l’ouverture du CPU à Sanem.

Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes à Madame la Ministre de la Justice :

  • Est-ce que les contacts avec des personnes extérieures à la prison seront possibles au CPU et quelles sont les installations en forme et en nombre mises à disposition pour cette fin ?
  • Est-ce que des modalités sont prévues pour des visites « intimes » à l’instar des « parloirs sexuels » en Espagne ou des « Unités de vie familiale » en France ? Dans la négative, est-ce que des aménagements sont encore prévus ?
  • Dans quel cadre des visites familiales sont actuellement possibles pour les détenus au CPL ?»

Äntwert

 Ad 1) et 2) 

Au centre pénitentiaire d’Uerschterhaff il est possible pour le détenu de recevoir la visite de sa famille, de ses amis ou de son avocat dans un des lieux dédiés à cet effet. 

Il y a une grande salle de visite commune comprenant douze tables. Chaque table peut accueillir le détenu et trois visiteurs externes. Les enfants ne sont pas pris en compte. Par ailleurs, un coin jeu a été mis en place pour les enfants. 

A côté de la salle de visite, 14 parloirs individuels ont été installés, dont six parloirs sont dotés d’une vitre de séparation qui sont utilisés lorsque des impératifs de sécurité l’imposent. 

En dehors de ces aménagements, il existe la possibilité pour le détenu de recevoir une visite familiale dans deux chambres spécialement aménagées pour une durée d’une à quatre heures. Ces chambres bénéficient d’un aménagement dédié à la visite des enfants. Une des deux chambres dispose également d’un équipement permettant la visite du partenaire du détenu hors présence des enfants dans des conditions décentes. Cette chambre est également équipée d’une salle de bain. 

Ad 3) 

Au centre pénitentiaire de Schrassig, les visites familiales sont actuellement organisées dans le cadre du service normal des visites. Des visites hors surveillance sont déjà possibles, mais des aménagements sont nécessaires. 

A partir de janvier 2023, le centre pénitentiaire de Schrassig disposera à son tour d’une chambre spécifiquement aménagée pour permettre des visites familiales hors surveillance, avec ou sans enfants, et ceci dans des conditions optimales. Grâce à l’ouverture du centre pénitentiaire d’Uerschterhaff, des espaces seront libérés au centre pénitentiaire de Schrassig, permettrant d’aménager des lieux de visite adaptés et décents. 

Dir wëllt dës parlamentaresch Fro op Lëtzebuergesch iwwersat kréien?

Deelen:

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Weider parlamentaresch Froen

Sinn d’Kontrolle vun der EDF vu Cattenom credibel?

Déi franséisch Agence fir nuklear Sécherheet ASN huet rezent festgestallt, dass d’Kontrolle vun EDF vun den Ersatzdeeler fir d’Atomkraaftwierk zu Cattenom net grëndlech genuch waren. D’DP-Deputéiert Gusty Graas a Max Hahn hunn nogefrot, ob elo net och aner Kontrolle vun EDF widderholl misste ginn.

weiderliesen...

Nei Apdikten fir de Norden ?

Eng Enquête vum Konkurrenzrot am pharmazeutesche Secteur, weist dorobber hin, datt Lëtzebuerg am OECD-Verglach eng niddreg Zuel un Apdikten huet. De Rot proposéiert dowéinst d’Schafen vun neien Apdikten, fir déi geographesch Lacunnen auszebesseren. Den DP-Deputéierten André Bauler huet bei der Gesondheetsministesch nogefrot, ob schonn Iwwerleeungen amgaange sinn fir nei Apdikten am Norde vum Land ze schafen a wéi eng Krittären beim Schafe vun neien Apdikten entscheedend sinn.

weiderliesen...
Prisong Mauer Iwwerwaachung

Wisou dierfen d’Prisonéier vum Uerschterhaff net schaffen ?

Prisonéier vum Uerschterhaff dierfen am Géigesaz zu de condamnéierte Prisonéier zu Schraasseg net schaffen. Dobäi kann eng Untersuchungshaft och vun e puer Deeg bis hin zu e puer Joer daueren. Wisou gëtt hei en Ënnerscheed gemaach a wäert sech nach eppes änneren ? Eisen Deputéierte Pim Knaff huet beim zoustännege Ministère nogefrot.

weiderliesen...