Ukrain Zaldot Fändel

Wéi vill Lëtzebuerger kämpfen an der Ukrain?

De Gusty Graas huet nogefrot, ob den Ausseminister weess ob Lëtzebuerger Bierger oder Awunner sech fir déi ukrainesch Friemelegioun gemellt hunn.

Suite à l’invasion russe de l’Ukraine, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a fait un appel aux étrangers de rejoindre la légion internationale pour la défense de l’Ukraine. Le pays disposant d’une base légale à cet effet, les volontaires sont, après leur inscription, intégrés au sein de l’armée régulière ukrainienne. Ainsi les volontaires deviennent des combattants et bénéficient ainsi des protections à leur égard, aux termes de l’article 43 du Protocole additionnel aux Conventions de Genève du 12 août 1949 relatif à la protection des victimes des conflits armés internationaux (Protocole I), du 8 juin 1977. En date du 6 mars, le Ministre des Affaires étrangères ukrainien, Dmytro Kuleba, a annoncé que plus de vingt mille personnes originaires de cinquante-deux pays avaient déjà déclaré leur souhait de rejoindre la légion étrangère ukrainienne.

Dans ce contexte j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre des Affaires étrangères et européennes :

  • Monsieur le Ministre a-t-il connaissance de ressortissants ou résidents luxembourgeois ayant adhéré à la légion étrangère ukrainienne, ou du moins qui ont exprimé leur volonté de le faire ?
  • Comment Monsieur le Ministre se positionne-t-il par rapport à l’engagement de ressortissants ou résidents luxembourgeois au sein de la légion étrangère ukrainienne?
  • Quelles sont les procédures à suivre si un ressortissant ou résident luxembourgeois décède ou est fait prisonnier de guerre en Ukraine ?
  • Existe-t-il des mesures de soutien ou de suivi avant ou après un engagement d’un ressortissant ou résident luxembourgeois au sein de la légion étrangère ukrainienne ? Dans la négative, Monsieur le Ministre est-il en cours d’élaborer un tel dispositif ?

Äntwert

Monsieur le Ministre a-t-il connaissance de ressortissants ou résidents luxembourgeois ayant adhéré à la légion étrangère ukrainienne, ou du moins qui ont exprimé leur volonté de le faire ?

Le Ministère des Affaires étrangères et européennes n’a pas connaissance de ressortissants ou résidents luxembourgeois ayant adhéré à la légion étrangère ukrainienne.

Comment Monsieur le Ministre se positionne-t-il par rapport à l’engagement de ressortissants ou résidents luxembourgeois au sein de la légion étrangère ukrainienne ?

Le Ministère des Affaires étrangères et européennes déconseille formellement aux ressortissants et résidents luxembourgeois de se rendre en Ukraine.

Quelles sont les procédures à suivre si un ressortissant ou résident luxembourgeois décède ou est fait prisonnier de guerre en Ukraine ?

Le traitement des combattants décédés et des prisonniers de guerre est régi par les Conventions de Genève et leurs Protocoles additionnels.

Existe-t-il des mesures de soutien ou de suivi avant ou après un engagement d’un ressortissant ou résident luxembourgeois au sein de la légion étrangère ukrainienne ? Dans la négative, Monsieur le Ministre est-il en cours d’élaborer un tel dispositif ?

Comme indiqué, le Ministère des Affaires étrangères et européennes n’a pas connaissance d’un tel engagement. Aucune mesure de soutien ou de suivi ne s’applique dès lors.

Dir wëllt dës parlamentaresch Fro op Lëtzebuergesch iwwersat kréien?

Deelen:

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Weider parlamentaresch Froen

Gewalt am Stot – wéi kënne mir den Affer hëllefen?

Och zu Lëtzebuerg ass Gewalt am Stot e verbreete Problem. Iwwer 30% vun de Leit hei am Land hätte scho Gewalt materlieft. Campagnë sollen op de Sujet opmierksam maachen a Preventioun leeschten. Mee wou fannen Affer Hëllef ? Wat fir Mëttel stinn hinnen zur Verfügung? A wat gëtt gemaach fir d’Täter ofzehale Gewalt unzewenden? Eis Deputéiert Carole Hartmann huet bei den zoustännege Ministère nogefrot.

weiderliesen...
Kantinn

Gëtt manner Fleesch a Fësch an de Schoulkantinnen giess?

Ënnert de Jonken gëtt d’Nofro fir vegetarescht a vegaant Iessen ëmmer méi grouss. Dofir hu vereenzelt Lycéeën beim Pilotprojet „Veggie Monday“ matgemaach. D‘Deputéiert Carole Hartmann a Claude Lamberty hu sech beim Educatiounsminister iwwer d’Erfarungen an d’Konsequenzen vun dësem Projet informéiert.

weiderliesen...