Wie haben sich die Fahrgastzahlen im ÖPNV im letzten Jahr entwickelt?

Welche Auswirkungen haben die aktuellen Energiepreise auf die Fahrgastzahlen im ÖPNV? Die DP-Abgeordneten André Bauler und Max Hahn haben beim zuständigen Minister nachgefragt.

« La montée tangible des prix de l’énergie depuis l’an dernier a amené certaines gens à profiter davantage des transports publics, devenus entre-temps gratuits, à l’exception de la classe 1 dans les trains.

La flambée récente des prix des carburants depuis l’éclatement de la guerre d’Ukraine semble avoir renforcé ce phénomène.

Voilà pourquoi nous aimerions poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de la Mobilité et des Travaux publics

  • Monsieur le Ministre peut-il retracer l’évolution du nombre total des usagers au sein des différents réseaux d’autobus du pays depuis mai 2021 ?
  • Monsieur le Ministre peut-il également informer sur l’évolution du nombre total des usagers dans les trains ?
  • Monsieur le Ministre pourrait-il informer, le cas échéant, sur d’éventuels problèmes de prise en charge aux heures de pointe en raison d’une utilisation renforcée des transports publics par la population résidente et frontalière ? »

Antwort

Les honorables députés formulent des questions en relation avec l’augmentation importante des prix des carburants et l’impact éventuel sur l’utilisation des transports publics.

En ce qui concerne l’évolution du nombre total des usagers au sein des différents réseaux d’autobus du pays, je me permets de fournir les renseignements suivants. Le recensement des usagers dans les bus s’effectue grâce à l’installation de compteurs automatiques de voyageurs (CAV) qui enregistrent les entrées et les sorties aux différents arrêts de bus. Etant donné que les bus qui circulent sur le réseau RGTR et T.I.C.E ne sont pas encore tous équipés d’un CAV, (uniquement les bus mis en circulation après 2018 en sont systématiquement équipés,) je ne peux que donner une estimation concernant l’évolution du nombre des usagers pour les 2 réseaux.

L’évolution du nombre total estimé des usagers au sein du réseau TICE depuis mai 2021 se présente comme suit :

La fréquentation des lignes TICE et des courses scolaires varie en fonction des périodes de vacances scolaires.

Selon mes estimations, le nombre total des usagers au sein du réseau TICE au mois de mars 2022 est nettement supérieur à celui du mois d’octobre 2021 (+ 16,78%). Or, il est encore trop tôt pour affirmer que la hausse de la fréquentation de ce réseau est directement liée à la hausse des prix de l’énergie.

Le tableau ci-après indique l’évolution du nombre total estimé des usagers au sein du réseau RGTR depuis mai 2021 :

A part les courses de substitution, qui sont planifiées en fonction des perturbations/chantiers sur le réseau RGTR (représentant uniquement 3,3% des courses sur le réseau RGTR), je précise que la fréquentation des lignes RGTR et des courses scolaires varie également en fonction des périodes de vacances scolaires.

Selon mes estimations, le nombre total des usagers au sein du réseau RGTR au mois de mars 2022 est proche de celui du mois d’octobre 2021 (+ 1,12%), ce qui ne permet pas encore d’affirmer qu’il existe une corrélation entre la fréquentation du réseau RGTR et la hausse des prix de l’énergie.

L’évolution du nombre total des usagers dans les trains depuis mai 2021 se présente comme suit :

La diminution du nombre total des usagers des trains constatée pour les mois de juillet 2021, d’août 2021, de septembre 2021, de février 2022 et d’avril 2022 est due aux vacances scolaires, pendant lesquelles les services publics sont traditionnellement moins fréquentés.

Comme le nombre total des usagers des trains pour la période de janvier à avril 2022 n’a atteint que 79% du nombre total des usagers pour la même période en 2019, année pré-covid, je constate que les transports publics ne sont actuellement pas confrontés à des problèmes de prise en charge aux heures de pointe en raison d’une utilisation renforcée par la population résidente et frontalière.

En effet, parmi les 353 trains qui circulent chaque jour du lundi au vendredi aux heures de pointe matinales et du soir, l’occupation maximale en places assises est atteinte dans seulement 3 trains.

Möchten Sie eine Übersetzung dieser parlamentarischen Anfrage auf Deutsch ?

Teilen:

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Weitere parlamentarische Fragen

Rechte schwangerer Selbständiger stärken

Schwangere Arbeitnehmerinnen können vor dem Mutterschaftsurlaub eine bezahlte berufliche Freistellung beantragen, wenn sie z.B. aus gesundheitlichen Gründen arbeitsunfähig sind. Selbständige haben diese Möglichkeit nicht, was sich negativ auf die Neuberechnung ihrer Vergütung für den Mutterschaftsurlaub auswirken kann.
Die DP-Abgeordneten Carole Hartmann und Mandy Minella wollten von den zuständigen Ministern wissen, ob eine vergütete Freistellung oder ein gleichwertiger Mechanismus für schwangere Selbstständige eingeführt wird.

weiterlesen...

Kommt eine Apotheke nach Bettendorf ?

2023 lehnte die damalige Gesundheitsministerin die Installation einer Apotheke in Bettendorf ab. Da die Bevölkerung in der Region um Bettendorf weiter wächst, hat der DP-Abgeordnete André Bauler bei der neuen Gesundheitsministerin nachgefragt, ob sie die Entscheidung ihrer Vorgängerin noch einmal überdenken würde. Wurde die Gesundheitsministerin möglicherweise bereits von der Gemeinde Bettendorf kontaktiert und könnten weitere Gemeinden eine neue Apotheke bekommen?

weiterlesen...

Einführung eines Hautkrebs-Screenings?

Seit 2008 gibt es in Deutschland für alle Versicherten ab 35 Jahren ein Hautkrebs-Screening. Dadurch werden viele Fälle von Hautkrebs früher erkannt.
Die DP-Abgeordneten André Bauler und Gilles Baum wollten von der Gesundheitsministerin wissen, wie sich die Hautkrebszahlen hierzulande seit 2013 entwickelt haben, ob ein solches Screening auch in Luxemburg sinnvoll wäre und warum nur die Zahlen für Melanome (schwarzen Hautkrebs) erhoben werden.

weiterlesen...
Kanner App Bildung

Rückversetzung von Grundschullehrern in ihre Gemeinde

Die DP-Abgeordneten Gilles Baum und Barbara Agostino haben dem Minister für Bildung Fragen bezüglich der Neuzuweisung von Grundschullehrern in ihre Gemeinde gestellt. Sie wollten unter anderem wissen, wie viele Stellen in den letzten fünf Jahren auf der Liste 1bis ausgeschrieben wurden, wie die Vorgehensweise bei der Priorisierung der Bewerber ist und ob generell die Gemeinden weiterhin für die Nominierung der Liste 1 zuständig sein sollten.

weiterlesen...