Lex Delles

Aider les petites et moyennes entreprises à traverser la crise

Depuis un an, nos entreprises n’ont pas la vie facile. En raison de la lutte contre le coronavirus, le gouvernement a pris des mesures qui rendent difficile le fonctionnement normal de nombreuses entreprises. Le ministre des Classes moyennes, Lex Delles, a donc mis en place un grand nombre d’aides pour aider les entreprises, mais aussi les indépendants, à traverser la crise au mieux et à pouvoir repartir dès la sortie de crise. Cette aide a été régulièrement ajustée et étendue pour s’adapter à l’évolution de la pandémie et aux besoins des différents secteurs.

Ainsi, depuis mars, les régimes d’aide suivants ont été mis en place pour aider les entreprises: Dans une première phase, un paquet de stabilisation de 10,4 milliards d’euros a été adopté. Dans une deuxième phase, le « Neistart Lëtzebuerg » a été ajouté, avec une enveloppe financière de 800 millions d’euros. Toutefois, l’instrument de loin le plus important était et est sans aucun doute le chômage partiel, pour lequel on a veillé à ce qu’aucune des personnes concernées ne reçoive moins que le salaire social minimum. Des aides directes d’un montant de plus de 200 millions d’euros ont également été versées aux indépendants. Cela s’est fait par le biais d’une première aide directe de 2500 euros et d’une deuxième aide directe ultérieure de 3000 à 4000 euros. Des aides directes ont également été versées aux petites et moyennes entreprises : Une première aide directe de 5000 euros aux entreprises concernées, puis un montant supplémentaire de 5000 euros, soit 12500 euros. Le ministre Lex Delles a également introduit des mesures visant à encourager le redémarrage des secteurs économiques les plus touchés. Cela s’est fait par le biais d’aides directes pour le secteur du commerce de détail et pour certaines activités dans le secteur de l’artisanat et par le biais du « Fonds de relance et de solidarité », qui s’est adressé en particulier aux entreprises des secteurs de l’horeca, de l’événementiel et du tourisme.

Le ministre Lex Delles connaît l’importance des petites et moyennes entreprises pour notre société et continuera à aider les entreprises qui se sont retrouvées en difficulté, non pas à cause de leur propre faute, mais à cause de la situation économique causée par Covid-19. C’est pourquoi il agira à nouveau dès que cela s’avérera nécessaire.

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Plus d'actualités

Pierre Gramegna

Un début d’année encourageant

Le 28 février 2021, le Ministre des finances, Pierre Gramegna, a présenté la situation des finances publiques aux députés de la Commission des finances et du budget et la Commission du contrôle de l’exécution budgétaire de la Chambre des députés.

lire plus...
Lydie Polfer

La sécurité publique dans la capitale

« Le premier rôle de l’État et des municipalités est de garantir la sécurité des citoyens. Il y a un énorme manque de sécurité à la gare et à Bonnevoie, mais ce n’est pas un phénomène nouveau », a déclaré la bourgmestre de la Ville de Luxembourg, Lydie Polfer, à la Chambre des députés lors d’une heure d’actualité sur la sécurité publique.

lire plus...
André Bauler

Promouvoir davantage l’économie créative du Luxembourg

En 2015, l’économie créative du Luxembourg a permis de créer une valeur ajoutée d’environ 400 millions d’euros et d’employer plus de 7 000 personnes. Dans une question élargie au ministre des Classes moyennes, notre député André Bauler a voulu savoir comment le secteur s’est développé et quelles en seraient les perspectives d’avenir.

lire plus...