Gilles Baum

Améliorer le quotidien des gens : avant, pendant et après la crise

La vaccination aide ! La combinaison des vaccinations et des règles sanitaires a montré son efficacité. Même s’il y a eu plus de cas positifs ces derniers temps. Cela doit être pris au sérieux et suivi de près dans les prochaines semaines.

Le Luxembourg s’est jusqu’à présent bien remis de la pandémie. Sans l’engagement, la responsabilité et la solidarité de la population de ce pays, cela n’aurait pas été possible. C’est pourquoi nous devons tous continuer sur la voie empruntée jusqu’à présent.

Le DP salue particulièrement le fait que le gouvernement et sa majorité aient fait des efforts dans la lutte contre le Covid pour lutter contre les inégalités sociales – entre les personnes elles-mêmes et au sein des entreprises.

Tout cela coûte de l’argent, même si le ministre des Finances Pierre Gramegna a fourni la marge de manœuvre nécessaire avec une politique budgétaire responsable. Nous étions heureux d’être entrés dans cette crise avec des finances publiques saines. Cependant, en raison du déficit budgétaire que la pandémie est en train de causer, il est clair qu’il serait irresponsable de mettre en œuvre une réforme fiscale globale à ce stade. Une réforme fiscale avec des dettes supplémentaires est hors de question pour le DP. En même temps, nous disons que ce n’est pas le moment d’augmenter ou de réduire les impôts – et donc pas non plus pour une taxe corona.

Pour le DP, cependant, il n’y a pas de retour facile à la normalité d’avant. Ce qui a bien fonctionné doit être maintenu, et là où il y a un besoin d’amélioration, il faut agir. Ainsi, par exemple le télétravail sur base volontaire, devrait être promu davantage.

Un autre élément constitutif est le temps de travail, où nous avons absolument besoin de plus de flexibilité individuelle, qui doit être négociée entre l’employé et l’employeur. En revanche, la durée maximale de travail et les suppléments pour les dimanches et jours fériés ne seront pas réduits.

Le DP salue le succès du télétravail pendant la crise. Mais cela ne veut pas dire que les gens doivent être disponibles en permanence : mot-clé droit de déconnexion. La disponibilité numérique doit avoir des limites claires pour que la pression psychologique à la maison ne rende pas les gens malades.

Il en va de même pour une sécurité sociale adéquate pour les indépendants en temps de crise. Une autre demande est la mise à niveau vers un congé de paternité de 10 jours pour les travailleurs indépendants.

Vous pouvez voir que le virus Covid ne paralyse pas la politique. La décentralisation de notre économie et de nos administrations publiques, le renforcement de notre secteur de santé, la promotion de la consommation locale et des chaînes de production locales et la création de logements plus abordables sont d’autres priorités pour les mois à venir.

La liste des priorités du DP vise à améliorer la vie quotidienne de nos citoyens – à la maison et au travail. C’est pourquoi nous nous engageons : avant, pendant et après la crise.

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Plus d'actualités

Atert-Wark – la nouvelle section locale du DP au nord du pays

La commune der Mertzig, avec son bourgmestre Mike Poiré, a rejoigné la section locale de Redange et la section de fusion Atert-Wark s’est formée. Jusqu’en 2020 la commune de Mertzig faisait partie de la section locale de la « Nordstad ».

L’ancienne section de Redange a depuis très longtemps collaboré avec la section de Rambrouch. C’est pour cette raison que la section de Rambrouch avec son nouveau président seront également présentés.

lire plus...