Covid Text

Asaz vu serologeschen Tester zu Lëtzebuerg

Serologesch Tester erlaben et engem erauszefannen, ob een an der Vergaangenheet mam Sars-CoV-2 infizéiert war an Antikierper géint d'Infektioun gebilt huet. Ma ee negativen serologeschen Test, e puer Méint no engem positiven PCR-Test, léisst d'Fro opkommen, ob de PCR-Test falsch-positiv war. Zu dësem Sujet, wollt den DP-Deputéierten Gusty Graas vun der Gesondheetsministesch ënnert Anerem wëssen, wéi vill serologesch Tester scho gemaach goufen an ob Informatiounen iwwer falsch-positiv PCR-Tester virleien.

« Le gouvernement luxembourgeois invite les résidents ainsi que les travailleurs frontaliers à participer volontairement et gratuitement au test de dépistage sérologique de la COVID-19 dans le cadre du Large Scale Testing.

Le « test DBS » (Dry Blood Spot) permet de détecter des anticorps dans le sang de la personne testée, et donc de savoir, entre autres, si elle a été exposée au virus Sars-CoV-2 dans le passé.

Cependant, il a été constaté que chez quelques individus précédemment testés positifs avec un test PCR moins de 3 mois auparavant, aucun anticorps n’a été détecté après un test sérologique. Cela peut amener ces personnes à conclure que leur test PCR était faussement positif et qu’elles ont donc été inutilement placées en isolement ou en quarantaine.

Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes à Madame la Ministre de la Santé :

  • Combien de tests sérologiques ont été réalisés au Luxembourg jusqu’à ce jour ?
  • Dans combien de cas des anticorps ont-ils pu être détectés ? Est-ce qu’on peut déceler dans ces tests le délai endéans lequel l’infection par Covid-19 a eu lieu?  
  • Madame la Ministre, dispose-t-elle d’informations concernant de tests PCR faussement positifs ?
  • D’autres tests sérologiques sont-ils effectués dans notre pays à part le test DBS ? Dans l’affirmative, lesquels et en quoi diffèrent-ils les uns des autres ? »

Dir wëllt dës parlamentaresch Fro op Lëtzebuergesch iwwersat kréien?

Deelen:

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Weider parlamentaresch Froen

Gewalt am Stot – wéi kënne mir den Affer hëllefen?

Och zu Lëtzebuerg ass Gewalt am Stot e verbreete Problem. Iwwer 30% vun de Leit hei am Land hätte scho Gewalt materlieft. Campagnë sollen op de Sujet opmierksam maachen a Preventioun leeschten. Mee wou fannen Affer Hëllef ? Wat fir Mëttel stinn hinnen zur Verfügung? A wat gëtt gemaach fir d’Täter ofzehale Gewalt unzewenden? Eis Deputéiert Carole Hartmann huet bei den zoustännege Ministère nogefrot.

weiderliesen...
Kantinn

Gëtt manner Fleesch a Fësch an de Schoulkantinnen giess?

Ënnert de Jonken gëtt d’Nofro fir vegetarescht a vegaant Iessen ëmmer méi grouss. Dofir hu vereenzelt Lycéeën beim Pilotprojet „Veggie Monday“ matgemaach. D‘Deputéiert Carole Hartmann a Claude Lamberty hu sech beim Educatiounsminister iwwer d’Erfarungen an d’Konsequenzen vun dësem Projet informéiert.

weiderliesen...