Combien de contrôles y avait-il eu dans le secteur Horeca pendant la crise?

Pendant la crise, l’ITM a également effectué des inspections dans le secteur de l'hôtellerie. Bien sûr, ces contrôles sont importants, mais certaines entreprises ont désormais des réparations importantes à faire dans un court laps de temps. Ils craignent qu'ils ne seront pas en mesure de le faire pendant la période imposée en raison de la pandémie et certains ne disposent pas non plus des ressources financières nécessaires. Les députés DP Carole Hartmann et Guy Arendt ont demandé au ministre responsable combien de contrôles ont été effectués pendant la crise et s’il ne serait pas possible de trouver une solution proactive avec le secteur afin que celui-ci puisse respecter ses obligations.

« Depuis le début de la pandémie Covid-19, le secteur Horeca a particulièrement souffert des conséquences des mesures sanitaires imposées par l’État dans le but de combattre le virus. Sans les aides étatiques leur apportant un soutien financier, la survie de ce secteur serait en péril.

Il est évident que les établissements de ce secteur doivent se conformer aux obligations légales qui les concernent et que l’Inspection du Travail et des Mines (ci-dessous « ITM ») est l’instance étatique à laquelle incombe le contrôle de la conformité à ces obligations. Or, il nous a été rapporté que pendant la crise sanitaire les contrôles ont été fréquents et que plusieurs établissements, faute des liquidités nécessaires pour les travaux nécessaires, risquent de se voir dans l’impossibilité de se conformer aux exigences demandées. De plus, certains travaux (demander un devis, trouver une société spécialisée disponible) nécessitent le cas échéant plus de temps que les délais accordés aux établissements. Sachant que la non mise en norme est passible d’un emprisonnement de 8 jours à 6 mois et d’une amende de 251 à 125.000 euros ou d’une de ces peines seulement, le risque que certains établissements devront définitivement arrêter leur activité est réel.

Dans ce contexte, nous aimerions poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire :

  • Combien de contrôles relatifs à la conformité des autorisations commodo, notamment aux prescriptions incendie ITM-SST 1500.3 « définition générales », ITM-SST 1502.4 « dispositions générales, bâtiments moyens » et ITM-SST 1509.3 « dispositions spécifiques, établissements d’hébergement » ont été réalisés depuis mars 2020 ?
  • Sans remettre en cause la nécessité des établissements accueillant du public à se conformer aux obligations légales, notamment en ce que concerne la protection en cas d’incendie, est-ce que Monsieur le Ministre juge adaptés et raisonnables les délais actuels pour la mise en conformité, notamment pendant la période de crise sanitaire actuelle? Une adaptation de la loi en ce qui concerne les délais de mise en conformité peut-elle être envisagée ? Est-il par ailleurs possible de demander une extension des délais accordés aux établissements ?
  • Dans la négative, est-ce qu’une approche proactive qui consisterait à une auto-évaluation ou à un rappel des obligations en la matière, préalable à un contrôle sanctionnant les établissements concernés, pourrait être envisagée. Dans l’affirmative, des pourparlers avec la Fédération concernée ont-ils déjà été entamés dans ce sens ?
  • Il nous a été rapporté que les établissements sanctionnés qui veulent obtenir des précisons concernant les détails des mises en conformité ont des difficultés à obtenir un rendez-vous auprès de l’ITM. Monsieur le Ministre peut-il confirmer ces difficultés ? Dans quels délais des rendez-vous sont-ils généralement accordés aux concernés ?
  • Combien de contrôles de documents relatifs au travail du dimanche ont été réalisés auprès d’établissements issus du secteur Horeca depuis mars 2020 ?
  • Quelles sont les raisons qui ont amené des contrôles dans le secteur Horeca, sachant que l’article L.231-6. du Code du travail dispense de l’interdiction de travailler les dimanches les hôtels, restaurants, cantines, débits de boissons et autres établissements où sont servies des consommations? »

Souhaitez-vous une traduction en français de cette question parlementaire ?

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Plus de questions parlementaires

La vallée de la Moselle sera-t-elle inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO ?

L’association « Weltkulturerbe Moseltal » est sur le point de déposer une candidature pour l’inscription de la vallée de la Moselle au patrimoine mondial de l’UNESCO. Les viticulteurs allemands ne sont cependant pas enthousiastes, car il est prévu qu’ils seront contraints de cultiver leurs vignobles en terrasses exclusivement selon la méthode traditionnelle dite « Einzelpfahlerziehung ». Le membre du DP Gusty Grass a demandé au ministre en charge de la candidature à quel stade en était la candidature et si le ministre de la viticulture avait déjà contacté les viticulteurs luxembourgeois pour leur demander ce qu’ils pensaient de la nouvelle restriction.

lire plus...
Covid Test

Utilisation des tests sérologiques au Luxembourg

Des tests sérologiques permettent de déterminer si une personne a été infectée par le virus Sars-CoV-2 dans le passé et si elle a formé des anticorps contre cette infection. Cependant, un test sérologique négatif, quelques mois après un test PCR positif, soulève la question si le test PCR était faussement positif. Sur cette question, le député du DP Gusty Graas a voulu savoir de la part de la ministre de la Santé, entre autres, combien de tests sérologiques ont déjà été effectués et s’il existe des informations sur les tests PCR faussement positifs.

lire plus...