Discrimination des homosexuels lors du don du sang

Actuellement, les hommes homosexuels ne sont pas autorisés à avoir des relations sexuelles pendant 12 mois s'ils veulent donner leur sang au Luxembourg. Dans d'autres pays, comme le Royaume-Uni, le principe du risque individuel est appliqué au comportement sexuel, de sorte que les homosexuels ne sont pas discriminés. Les députés du Parti démocratique Carole Hartmann et Gilles Baum ont voulu savoir de la part de la ministre responsable si la discrimination des homosexuels lors du don du sang serait abolie dans ce pays et si le modèle britannique pourrait être suivi.

« Depuis le 1er janvier 2021, les hommes homosexuels doivent respecter une abstinence sexuelle de 12 mois pour pouvoir donner leur sang au Luxembourg. En Belgique, la même réglementation est actuellement en vigueur, mais un débat a récemment eu lieu sur la discrimination sous-jacente qui existe toujours avec cette réglementation et sur l’ambition de mettre fin à cette discrimination.

Même si certains pays, comme la France et l’Autriche, ont réduit la durée de l’abstinence sexuelle de 12 à quatre mois, il existe dans ces pays encore toujours une discrimination à l’encontre des hommes homosexuels vivant dans une relation monogame.

D’autres pays encore, dont la Grande-Bretagne et l’Italie, suivent le principe du risque individuel. Il s’agit d’une appréciation individuelle du comportement sexuel qui détermine si l’on est exclu du don de sang, et non l’appartenance à un groupe social, en l’occurrence la communauté gaie.

Dans ce contexte, nous aimerions poser les questions suivantes à Madame la Ministre de la Santé :

  • Quand la révision des critères relatifs au don de sang par le groupe de travail qui en est chargé sera-t-elle achevée ?
  • La discrimination actuelle à l’encontre des personnes homosexuelles et bisexuelles sera-t-elle levée ? Dans la négative, pour quels motifs ?
  • Madame la Ministre, n’est-elle pas d’avis que le modèle britannique pourrait servir d’exemple ? »

Souhaitez-vous une traduction en français de cette question parlementaire ?

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Plus de questions parlementaires

Iwwerschwemmunge Hëllef Betriber

Dans quel délai les entreprises sinistrées par les inondations peuvent espérer recevoir une aide ?

De nombreux commerces, hôtels, restaurants, cafés et campings, qui ont déjà beaucoup souffert du confinement, ont maintenant subi d’énormes dégâts à cause des inondations. La députée DP Carole Hartmann a demandé au ministre des Classes moyennes Lex Delles si ces entreprises pouvaient toucher des avances et dans quel délai elles peuvent espérer recevoir l’aide demandée.

lire plus...

Echange d’informations entre les anciens et nouveaux syndicats de chasse

Il est revenu aux députés du DP André Bauler et Guy Arendt que les secrétaires des anciens syndicats de chasse ne sont pas autorisés à communiquer les numéros de compte des propriétaires de forêts, de prairies et de champs aux nouveaux secrétaires pour des raisons de protection des données. Par conséquent, ils ont demandé au ministre responsable comment ce problème pourrait être résolu.

lire plus...

Quelle est la situation actuelle en Birmanie ?

Après le coup d’État militaire de février de cette année, l’armée continue d’avancer avec une force croissante contre les manifestants en Birmanie. Une crise politique s’est transformée en crise des droits humains. Même les communications sont désormais surveillées et interceptées. Au Sénat français et à l’Assemblée générale, des résolutions ont appelé à la reconnaissance du résultat des élections de novembre et à la fin des violences. Que s’est-il passé jusqu’à présent, après que les États membres de l’UE ont clairement exprimé leur opposition au coup d’État ? Qu’ont apporté les sanctions ? Et comment la situation va-t-elle évoluer ? Notre député Gusty Graas s’est renseigné auprès du Ministère des Affaires Étrangères.

lire plus...

Situation politique à Chypre

Les tensions géopolitiques à Chypre ont récemment pris une nouvelle dimension. La Turquie prévoit de faire revenir les habitants de Famagouste sous l’administration chypriote turque en les encourageant à réclamer leurs terres devant la Commission des biens, où leur propriété sera contestée.
Comme cette occupation viole les accords internationaux, y compris certaines décisions de l’UE, notre député Gusty Graas a posé quelques questions au ministre des Affaires étrangères.

lire plus...