Doit-on se désinscrire, si on refuse une invitation pour la vaccination contre le Covid-19?

Le ministère de la Santé envoit les invitations pour la vaccination contre le Covid-19. Mais, doit-on se désinscrire, si on refuse la vaccination? Les députés du Parti démocratique Gilles Baum et André Bauler se sont renseignés auprès de la ministre de la Santé.

« Depuis le 1er janvier 2021, le ministère de la Santé a envoyé 5.226 invitations à la vaccination contre le Covid-19 aux groupes prioritaires. Jusqu’au 20 janvier, 1.637 personnes ont répondu à l’invitation et ont été vaccinées. 

Donc, un grand nombre des personnes contactées n’ont pas pris de rendez-vous pour la vaccination, ce qui signifie que le vaccin est disponible pour d’autres personnes. 

Dans ce contexte, nous aimerions poser les questions suivantes à Madame la Ministre de la Santé:

  • Les personnes qui demandent la vaccination doivent-elles se désinscrire si elles ne veulent pas se faire vacciner ?  
  • Dans l’affirmative, quel est le délai fixé pour se désinscrire ? 
  • Combien de refus sont attendus en pratique jusqu’à ce que le prochain groupe de personnes puisse être immédiatement traité, afin de perdre le moins de temps possible et de vacciner le plus de personnes possible ? »

Réponse

Les gens seront invités par courrier à se faire vacciner. C’est leur choix de le faire ou non. Ils ne sont pas enregistrés d’office, donc personne n’a besoin de se désinscrire.

Souhaitez-vous une traduction en français de cette question parlementaire ?

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Plus de questions parlementaires

Combien de personnes ont changé de nom jusqu’à présent?

En décembre, une nouvelle loi a été adoptée qui a simplifié le processus de changement de nom ou de prénom. Combien de personnes ont utilisé cette opportunité jusqu’à présent, combien de temps le processus prend-il et toutes les candidatures ont-elles également eu une suite favorable ? Notre député Carole Hartmann a demandé au ministère de la Justice.

lire plus...

Introduction d’un troisième genre

Des discussions récentes ont ravivé la question du genre et de son importance dans une société. Les textes législatifs devraient également être plus inclusifs à l’avenir et s’adapter à une société en mutation. L’accord de coalition 2018-2023 prévoit un troisième sexe, c’est-à-dire une troisième option dans l’état civil. Où en est le travail sur ce projet et qu’est-ce qui est exactement prévu ici. ? Notre députée Carole Hartmann s’est renseignée auprès du ministère responsable.

lire plus...

Certificats d’incapacité de travail pendant la pandémie de Covid

La CNS a saisi plus de 1,1 million de certificats d’incapacité de travail en 2020, soit une augmentation significative par rapport à 2019. La députée du DP Carole Hartmann a voulu savoir de la part du Ministre de la Sécurité sociale, entre autres, quels étaient les secteurs les plus touchés, combien de temps duraient en moyenne les certificats d’incapacité de travail et combien de fois ils étaient prolongés.

lire plus...