Domestic violence – how can we help the victims?

Domestic violence is also a widespread problem in Luxembourg. Over 30% of people in this country have already experienced violence. Campaigns should draw attention to the subject and provide prevention. But where can victims find help? What means are available to them? And what is being done to stop the perpetrators from using violence? Our MP Carole Hartmann has asked the ministries in charge.

« Ce mardi 4 octobre 2022, le Parquet de Luxembourg a informé par communiqué sur un cas de violence domestique ayant conduit à la mort d’une femme de 20 ans. Le conjoint de la victime et auteur présumé aurait utilisé un marteau pour infliger les blessures mortelles à son épouse.

Selon un article du Luxemburger Wort de mars 2022, environ 30 % des personnes vivant au Luxembourg auraient subi des violences au cours des cinq dernières années. Un article de la publication ‘Delano’ du 11 juillet passé, a indiqué que deux tiers des femmes au Luxembourg subissent des violences au cours de leur vie.

Selon la réponse à la question parlementaire 5800, une moyenne de 48 femmes attendent une place dans un centre d’accueil classique. Il existerait pourtant pour les victimes, l’option d’un logement temporaire dans des chambres d’hôtel. En revanche, le travail avec les auteurs des violences serait également un pilier essentiel de la prévention et de la lutte contre la violence domestique.

En novembre 2021, le MEGA, en coopération avec ses partenaires, avait lancé des campagnes de sensibilisation, telles la campagne “Gewalt kënnt net an d’Tut”, les communications « Huel dech mam Kolli, net deng Kanner » et le lancement d’un auto-test confidentiel pour identifier des relations à risques ou abusives.Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes à Madame la Ministre de l’Égalité entre les femmes et les hommes et Madame la Ministre de la Justice :

  • L’homicide conjugal, parfois appelé « uxoricide » ou « maricide », n’étant contrairement au « parricide » pas explicitement visé dans le Code pénal luxembourgeois, Madame la Ministre de la Justice estime-t-elle opportun d’ajouter ce terme au Code pénal ? Dans la négative, pourquoi ?
  • Madame la Ministre de la Justice peut-elle fournir des chiffres sur les affaires d’homicide conjugal, respectivement de coups et blessures sur un/une (ex-)conjoint(e) ou (ex-)partenaire qui ont été poursuivies au Luxembourg au cours des dix dernières années ? Quelles ont été les sanctions pénales prononcées dans les affaires clôturées ? Y a-t-il des récidivistes parmi les auteurs ?
  • Qu’est ce qui est fait pour prévenir la récidive chez les auteurs de violences domestiques ? Comment les victimes peuvent-elles être protégées en cas de rencontres futures avec les auteurs ?
  • Combien de personnes victimes de violences domestiques ont dû attendre une place au sein d’une structure d’accueil au cours des cinq dernières années ? Combien sont actuellement en attente d’une telle place ?
  • Où ces personnes habitent-elles en attendant ? Combien ont été et sont actuellement logées dans un hôtel ? Quels étaient les coûts liés à des séjours d’hôtel temporaires pendant les cinq dernières années ?
  • Existe-t-il des projets pour augmenter l’offre de places disponibles pour les victimes de violences domestiques ?
  • Combien d’auteurs de violences ont été pris en charge par le service ‘Riicht eraus’ de la Croix-Rouge et le programme ‘Ee Schrëtt géint Gewalt’ d’Inter-Actions pendant les cinq dernières années ?
  • Est-ce qu’une augmentation de demandes d’aide a pu être constatée depuis l’introduction du questionnaire ‘relation2test’ ? Combien de fois le site a-t-il été visité ? Est-ce que le nombre de demandes correspond aux résultats issus du questionnaire ? »

Would you like this parliamentary question to be translated into English?

Share:

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

More parliamentary questions

Why did the respirator recall come to light so late?

In July 2021, a company recalled its medical respirators worldwide. However, this recall was only announced in Luxembourg at the end of October. DP MP Gusty Graas asked the Minister of Health who is responsible for communicating with those affected in such a situation, why the information was not announced in time and whether procedures might need to be adjusted.

read more...

Are additional measures being taken to cope with the many cases of bronchiolitis?

The high numbers of bronchiolitis are leading to an overload of pediatric units. In France, the “White Plan” has been announced at national level, a sanitary emergency and crisis plan to improve the functioning of hospitals in the event of an epidemic.
DP MPs Carole Hartmann and Gilles Baum wanted to know from the Minister of Health whether additional measures are being taken in our country to continue to guarantee health care for our children and how overloading of pediatric wards can be prevented in the future.

read more...

AMMD resigns from the board of the agency eSanté

The members of the AMMD have resigned from the board of the agency eSanté. DP MPs Carole Hartmann and Gusty Graas wanted to know from the responsible ministers how they react to this resignation, what effects this would have on the functioning of the board and whether dialogue with the AMMD was sought.

read more...