Gilles Baum

Faire de la santé mentale une priorité politique

Nous souffrons tous dans cette crise en cours. L’incertitude, les peurs existentielles et l’isolement ont un impact négatif sur nos vies. Cependant, la pandémie est aussi l’occasion de nous concentrer à nouveau sur les maladies mentales.

Le tabou et la stigmatisation associés aux maladies mentales font qu’il est difficile pour la plupart des gens de parler de leurs problèmes. Le DP veut lutter vigoureusement contre ce problème. Personne ne devrait avoir honte d’avoir besoin d’aide. C’est aussi, ou même surtout, le travail de la politique d’informer les gens et de les sensibiliser pour prévenir l’épuisement professionnel, la dépression et le suicide.

Dans ce contexte, le président du groupe parlementaire du DP, Gilles Baum, a demandé une interpellation sur le sujet du suicide et de la santé mentale, qui a été débattue au Parlement fin janvier. Dans son discours, Gilles Baum a souligné l’importance de la prévention et des soins. En particulier, le manque de psychiatres et le financement des thérapies seraient préoccupants.

Le DP vise donc à renforcer les mesures préventives et appelle à un meilleur traitement des patients, en revalorisant la profession de psychiatre, c’est-à-dire par la rémunération de la permanence pour les urgences. Le remboursement des séances de psychothérapie est également attendu depuis longtemps et une convention avec le CNS doit être négociée.

“Nous nous en occupons”

Pendant la pandémie, le ministre de l’Éducation Claude Meisch a mis un accent particulier sur la santé des enfants et des adolescents. L’année scolaire 2020/2021 était consacrée à la campagne – «Nous nous en occupons. Bien-être et opportunités pour l’avenir », mettant l’accent sur la prévention de la violence et de la toxicomanie, la santé mentale, les médias sociaux et l’éducation sexuelle. Dans les lycées, les équipes d’accompagnement des élèves à besoins spécifiques (ESEB) sont à nouveau renforcées. À l’avenir, un certain nombre de programmes de prévention du Centre de soutien psychosocial et scolaire (CePAS) seront lancés pour sensibiliser les parents et les enseignants à ce sujet important.

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Plus d'actualités

Atert-Wark – la nouvelle section locale du DP au nord du pays

La commune der Mertzig, avec son bourgmestre Mike Poiré, a rejoigné la section locale de Redange et la section de fusion Atert-Wark s’est formée. Jusqu’en 2020 la commune de Mertzig faisait partie de la section locale de la « Nordstad ».

L’ancienne section de Redange a depuis très longtemps collaboré avec la section de Rambrouch. C’est pour cette raison que la section de Rambrouch avec son nouveau président seront également présentés.

lire plus...
Corinne Cahen

Entretien avec la Ministre de la Famille Corinne Cahen

La plupart du temps, les résidents se sentent bien. Cependant, des personnes âgées me disent tous les jours qu’elles ne veulent plus jamais être enfermées. Je peux très bien comprendre cette situation. Nous ferons donc tout notre possible pour que chacun puisse vivre sa vie de manière indépendante, y compris dans les maisons de retraite et de soins.

lire plus...