Search
Generic filters

Pour une interdiction internationale de la géo-ingénierie?

De grands miroirs dans l'espace, la diffusion de particules dans l'atmosphère ou la création de nuages ​​artificiels pour refléter le soleil: ce ne sont que quelques exemples de la soi-disant «géo-ingénierie» sur laquelle certains scientifiques veulent miser pour combattre le réchauffement climatique. Cependant, comme les conséquences de telles interventions de grande envergure dans la nature peuvent être imprévisibles et même potentiellement dramatiques, les députés du DP Gusty Graas et Max Hahn ont demandé au ministre compétent quelle est la position du gouvernement sur le sujet et ce qui est fait pour éviter qu'un pays n’utilise cette technologie avec un impact mondial.

« Dans la lutte contre le réchauffement climatique, certains scientifiques estiment que la géo-ingénierie, c.-à-d. les manipulations des systèmes écologiques et météorologiques à grande échelle, comme p.ex. la création de nuages artificielles, deviendra indispensable afin de réduire les effets dévastateurs du changement climatique. Or, les techniques de géo-ingénierie sont très controversées en raison de leurs effets imprévisibles et incontrôlables qui concerneraient l’humanité entière.

Dans ce contexte nous aimerions poser les questions suivantes à Madame la Ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable :

– Quelle est la position du Gouvernement à ce sujet ?

– Le cas échéant, quels efforts le Luxembourg entreprend-il pour interdire au niveau mondial l’utilisation de techniques de géo-ingénierie ?

– Quel est l’état des discussions à ce sujet au niveau international ? »

Souhaitez-vous une traduction en français de cette question parlementaire ?

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Plus de questions parlementaires

Restauration du château d’Erpeldange?

Le député du DP André Bauler a appris que le château d’Erpeldange, propriété de l’État, aurait été classé monument national et serait bientôt restauré. Dans ce contexte, il a demandé des informations supplémentaires aux ministres concernés.

lire plus...

Réforme RGTR : De quelle manière le Ministère entend-il rétablir l’attractivité des lignes de bus 110 et 111 ?

Suite à la réforme RGTR, les lignes de bus 110 et 111 auraient perdu considérablement en attractivité, de façon que beaucoup de personnes de la région préféreraient de nouveau leur voiture individuelle. C’est pourquoi la députée du DP Carole Hartmann a demandé au ministre responsable comment il entend remédier à cette situation et rendre ces lignes plus attractives.

lire plus...