Pour une interdiction internationale de la géo-ingénierie?

De grands miroirs dans l'espace, la diffusion de particules dans l'atmosphère ou la création de nuages ​​artificiels pour refléter le soleil: ce ne sont que quelques exemples de la soi-disant «géo-ingénierie» sur laquelle certains scientifiques veulent miser pour combattre le réchauffement climatique. Cependant, comme les conséquences de telles interventions de grande envergure dans la nature peuvent être imprévisibles et même potentiellement dramatiques, les députés du DP Gusty Graas et Max Hahn ont demandé au ministre compétent quelle est la position du gouvernement sur le sujet et ce qui est fait pour éviter qu'un pays n’utilise cette technologie avec un impact mondial.

« Dans la lutte contre le réchauffement climatique, certains scientifiques estiment que la géo-ingénierie, c.-à-d. les manipulations des systèmes écologiques et météorologiques à grande échelle, comme p.ex. la création de nuages artificielles, deviendra indispensable afin de réduire les effets dévastateurs du changement climatique. Or, les techniques de géo-ingénierie sont très controversées en raison de leurs effets imprévisibles et incontrôlables qui concerneraient l’humanité entière.

Dans ce contexte nous aimerions poser les questions suivantes à Madame la Ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable :

– Quelle est la position du Gouvernement à ce sujet ?

– Le cas échéant, quels efforts le Luxembourg entreprend-il pour interdire au niveau mondial l’utilisation de techniques de géo-ingénierie ?

– Quel est l’état des discussions à ce sujet au niveau international ? »

Souhaitez-vous une traduction en français de cette question parlementaire ?

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Plus de questions parlementaires

Discrimination des homosexuels lors du don du sang

Actuellement, les hommes homosexuels ne sont pas autorisés à avoir des relations sexuelles pendant 12 mois s’ils veulent donner leur sang au Luxembourg. Dans d’autres pays, comme le Royaume-Uni, le principe du risque individuel est appliqué au comportement sexuel, de sorte que les homosexuels ne sont pas discriminés. Les députés du Parti démocratique Carole Hartmann et Gilles Baum ont voulu savoir de la part de la ministre responsable si la discrimination des homosexuels lors du don du sang serait abolie dans ce pays et si le modèle britannique pourrait être suivi.

lire plus...

Comment avancent les négociations en vue de la COP26 ?

En préparation de la COP26 à la fin de cette année à Glasgow, des négociations sont en cours au niveau international pour préparer un éventuel accord. Les députés du DP Gusty Graas et Max Hahn ont voulu savoir plus sur le contenu et l’avancement de ces négociations de la ministre de tutelle.

lire plus...
Vaccination contre Covid-19

Combinaison de différents vaccins contre Covid-19

Une étude récente de l’Université de la Sarre indique qu’une combinaison des vaccins d’AstraZeneca et de Biontech/Pfizer entraîne une meilleure immunisation. Les députés du DP Claude Lamberty et Carole Hartmann ont notamment demandé à la ministre de la Santé si une telle combinaison, après confirmation des résultats, sera également envisagée au Luxembourg?

lire plus...

L’usage de canons sonores à la frontière gréco-turque

Selon les médias, des canons sonores seront utilisés à la frontière gréco-turque pour arrêter l’immigration illégale dans ces zones. En général, une rangée de nouvelles technologies sera utilisée afin de protéger les frontières et empêcher l’immigration illégale. Quel sont les montants investis, et qui décide des moyens à disposition ? Quelles sont les conséquences sur la santé des réfugiés qui sont confrontés à ce matériel ? Notre député Gusty Graas s’est renseigné auprès du ministère concerné.

lire plus...