Claude Lamberty

Rentrée : Une éducation formelle et non formelle équitable pour chaque enfant

La date du 15 septembre fait partie intégrante de l’ADN luxembourgeois. Chacun de nous sait ce que signifie ce jour.

Le 15 septembre, non seulement les grandes vacances sont terminées.

Non, pour nos enfants, le soi-disant « sérieux de la vie » commence ce jour-là, soit pour la première fois – soit une fois de plus.

C’est la rentrée.

D’abord au primaire puis au secondaire.

L’école prépare à la vie. Elle est décisive à bien des égards, et détermine comment nos enfants se développent plus tard. En tant qu’êtres humains, mais aussi dans leur vie professionnelle. C’est pourquoi l’école est l’un des piliers les plus importants de notre société.

Le ministre Claude Meisch a choisi le slogan « Une bonne éducation pour tous » pour la rentrée de cette année. Cela souligne une fois de plus l’importance que le gouvernement accorde à l’éducation.

C’est la raison pour laquelle la politique en matière d’éducation s’est engagée depuis longtemps à soutenir les parents de manière que l’aide atteigne directement les enfants. Je vous rappelle juste la gratuité des manuels scolaires pour les enfants et les jeunes. Quelque chose qui n’a jamais existé, et maintenant que cela a été introduit, cela signifie d’importantes économies pour de nombreuses familles.

Dans la crise actuelle, marquée par la hausse des prix et l’inflation, le ministère de l’Éducation nationale a renforcé ses efforts pour soulager financièrement les parents et proposer aux enfants des offres complémentaires de qualité.

Une bonne école ne doit rien coûter et doit être accessible à tous.

Ce droit pour nos enfants est gravé dans la pierre.

Mais cela s’applique également à l’éducation non formelle, qui consiste aussi à développer des compétences sociales, de bonnes capacités motrices ou des compétences culturelles, qui sont extrêmement importantes pour le développement de nos plus jeunes.

Ainsi, les Maisons Relais seront gratuites pendant les semaines scolaires à partir de cette rentrée. De plus, les déjeuners sont gratuits. Ces mesures sont valables pour les enfants issus de familles à faible revenu, même pendant les vacances.

Autre innovation, l’aide aux devoirs gratuite dans toutes les structures d’éducation et d’accueil. Il ne s’agit pas pour les enfants d’avoir un deuxième cours. Mais ils devraient pouvoir faire leurs devoirs – comme à la maison – sous surveillance.

Il est également important d’introduire une application – le livret électronique – avec laquelle l’éducateur est en contact avec les parents et le personnel enseignant, et les trois parties peuvent échanger des informations sur tout problème éventuel. Cela soulage les parents, facilite le suivi des élèves par les enseignants et contribue à une meilleure communication dans l’intérêt de l’enfant.

Je salue aussi particulièrement les cours gratuits dans les écoles de musique, qui ont maintenant été introduits.

Ainsi, les enfants peuvent développer leur talent et leur goût pour la musique, la danse ou le théâtre.

Les mesures susmentionnées montrent que le ministère de l’Éducation fait tout pour que tous les enfants du pays reçoivent une éducation formelle et non formelle équitable qui aille au-delà des heures de classe pures, et qu’il est particulièrement important qu’elle ne soit pas dépendante des conditions sociales – que la façon dont un enfant se développe ne dépende pas du statut socio-économique.

Chaque enfant a un énorme potentiel… un potentiel qui ne demande qu’à être développé.

Il est donc normal que nous veillons à ce que chacun, chaque enfant ait les mêmes opportunités de se préparer à sa vie future.

Pour le bien de l’enfant et pour le bien de notre société.

Partager :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Plus d'actualités

Pour une place financière innovante et durable

Dans une « Tribune Libre » diffusée cette semaine à la radio, l’expert financier et conseiller municipal de Schifflange, Jeffrey Drui, s’est exprimé sur les conditions permettant à notre place financière de continuer à jouer son rôle central dans l’économie luxembourgeoise.

lire plus...