Wie viele Männer leiden in Luxemburg unter Brustkrebs?

Auch Männer können an Brustkrebs erkranken. Die DP-Abgeordneten Gilles Baum, Carole Hartmann und Gusty Graas wollten von der Gesundheitsministerin wissen, wie viele Männer in Luxemburg betroffen sind und ob Mammographien bei Männern durchgeführt werden.

Frage

« En Allemagne, environ 700 hommes développent un cancer du sein chaque année. Dans la plupart des cas, le cancer du sein dépend de l’hormone sexuelle, l’œstrogène. Un taux élevé d’œstrogènes constitue donc un risque pour les hommes. Cela peut notamment être dû à un surpoids important, à des maladies du foie ou à la prise d’hormones, par exemple lors d’un changement de sexe.

Dans ce contexte, nous aimerions poser les questions suivantes à Madame la Ministre de la Santé :

– Madame la Ministre, dispose-t-elle de chiffres concernant les hommes atteints d’un cancer du sein au Luxembourg ?

– Des mammographies sont-elles également effectuées chez les hommes au Luxembourg ? Dans l’affirmative, combien ?

– Madame la Ministre, juge-t-elle utile d’inclure les hommes présentant des facteurs de risque dans le programme national de dépistage du cancer du sein, qui s’adresse actuellement aux femmes âgées de 50 à 70 ans ? Dans la négative, pour quelles raisons ? »

Antwort

« Madame la Ministre, dispose-t-elle de chiffres concernant les hommes atteints d’un cancer du sein au Luxembourg ? »

Dans le Rapport National du Cancer 2020[1] publié par l’Institut National du Cancer (INC), le nombre exact de cas incidents de cancers du sein pour l’année 2013[2] chez l’homme au Luxembourg n’est pas précisé car il est inférieur à 5. Le cancer du sein chez l’homme est rare et représente moins de 1% de tous les cancers du sein.

« Des mammographies sont-elles également effectuées chez les hommes au Luxembourg ? Dans l’affirmative, combien ? »

Entre 2017 et 2021, 80 à 100 mammographies par an ont été réalisées chez des personnes de sexe masculin.

Suite à une demande auprès de la Caisse Nationale de Santé (CNS), les différents actes remboursés par la CNS entre 2017 et 2021 par patient assuré de genre masculin se présentent comme suit :

AnnéeCode CNS[3]Nombre d’actes par patientNombre de patients[4]
20178V51195
8V5222
20188V511101
8V5221
20198V51195
8V5223
20208V51186
8V5221
20218V51178
8V5222

Tableau 1: Nombre d’actes 8V51 / 8V52 remboursés par patient assuré de genre masculin par année.[5]

Nombre d’actes (8V51/8V52) par patient 2017-2021Nombre de patients
1421
216
35
51

Tableau 2: Nombre d’actes 8V51 / 8V52 remboursés par patient assuré de genre masculin sur la période 2017 à 2021

« Madame la Ministre, juge-t-elle utile d’inclure les hommes présentant des facteurs de risque dans le programme national de dépistage du cancer du sein, qui s’adresse actuellement aux femmes âgées de 50 à 70 ans ? Dans la négative, pour quelles raisons ? »

Un dépistage systématique, par exemple par mammographie, n’est pas justifié pour tous les hommes en raison de la rareté de la maladie. En effet un dépistage du cancer du sein adressé à tous les hommes n’aurait aucun effet sur la mortalité par cancer du sein, d’une part, et engendrerait d’autre part un nombre très élevé d’examens inutiles.[6]/[7]

Les hommes les plus à risque doivent être invités à être attentifs aux symptômes suspects qui pourraient survenir. En raison du petit volume des seins masculins, la palpation d’un nodule (souvent dur et adhérent à la peau ou au pectoral) est assez facile ; il peut également y avoir un écoulement, un eczéma chronique ou une rétraction du mamelon. Dans ce cas un avis médical doit être demandé. La mammographie et l’échographie doivent être réalisées par le radiologue sénologue en cas de clinique suspecte, avec une biopsie pour confirmation du diagnostic. En effet, des lésions bénignes sont également possibles (kyste, lipome, abcès…).

Le pronostic et les traitements sont comparables à ceux du cancer féminin et dépendent également du stade au moment du diagnostic.


[1] https://sante.public.lu/fr/publications/r/rapport-national-cancer-2020.html

[2] https://www.rnc.lu/Publications/Factsheets-épidémiologiques

[3] 8V51 – Mammographie unilatérale, toutes incidences | 8V52 – Mammographie bilatérale

[4] Les données sont issues des données de remboursement.

[5] Source: Caisse Nationale de Santé

[6] A short guide to cancer screening: increase effectiveness, maximize benefits and minimize harm (WHO int.)

[7] Screening: when is it appropriate and how can we get it right. (WHO int.)

Möchten Sie eine Übersetzung dieser parlamentarischen Anfrage auf Deutsch ?

Teilen:

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Weitere parlamentarische Fragen

Wie können Strafgefangene den Kontakt zur Familie im Gefängnis aufrechterhalten?

Familienbesuche und Zeit für den Partner sind im Gefängnis nur eingeschränkt möglich. Dies, obwohl diese Beziehungen eine wichtige Stütze für den Gefangenen sind, und zu seiner Stabilität beitragen. Wie ist die Situation aktuell in Luxemburg? Hat man den Bau des neuen Gefängnisses genutzt, um mehr Möglichkeiten zu schaffen? Unser Abgeordneter Pim Knaff hat beim Justizministerium nachgefragt.

weiterlesen...

Warum wurde der Rückruf von Atemgeräten erst so spät bekannt?

Im Juli 2021 rief ein Unternehmen seine medizinischen Atemgeräte weltweit zurück. Dieser Rückruf wurde jedoch erst Ende Oktober in Luxemburg bekannt gegeben. Der DP-Abgeordnete Gusty Graas hat bei der Gesundheitsministerin nachgefragt, wer in einer solchen Situation für die Kommunikation mit den Betroffenen zuständig ist, warum die Information nicht rechtzeitig bekannt gegeben wurde und ob die Prozeduren unter Umständen angepasst werden müssten.

weiterlesen...

Werden zusätzliche Maßnahmen ergriffen, um die vielen Fälle von Bronchiolitis zu meistern?

Die hohen Zahlen von Bronchiolitis führen zu einer Überlastung der Pädiatrien. In Frankreich wurde auf nationaler Ebene der „Weiße Plan“ angekündigt, ein sanitärer Notfall- und Krisenplan, der die Funktionsfähigkeit von Krankenhäusern im Falle einer Epidemie verbessern soll.
Die DP-Abgeordneten Carole Hartmann und Gilles Baum wollten von der Gesundheitsministerin wissen, ob hierzulande zusätzliche Maßnahmen ergriffen werden, um die Gesundheitsversorgung unserer Kinder weiterhin zu gewährleisten und wie künftig eine Überlastung der Kinderstationen verhindert werden kann.

weiterlesen...

AMMD tritt aus dem Vorstand der Agentur eSanté aus

Die Mitglieder der AMMD sind aus dem Vorstand der Agentur eSanté ausgetreten. Die DP-Abgeordneten Carole Hartmann und Gusty Graas wollten von den zuständigen Ministern wissen, wie sie auf diesen Rücktritt reagieren, welche Auswirkungen dies auf die Arbeitsweise des Vorstandes haben wird und ob der Dialog mit der AMMD gesucht wird.

weiterlesen...