Pierre Gramegna

Budget 2021 : un engagement pour une reprise économique durable

« Le budget 2021 est un budget exceptionnel pour des temps exceptionnels », a déclaré le ministre des finances, Pierre Gramegna, lors de la présentation du budget national en octobre.

Grâce à notre politique financière prévisionnelle, la dette publique a pu être progressivement réduite au cours des dernières années malgré des investissements records. Sans la crise de la COVID-19, notre dette serait même retombée à son niveau de 2011.

D’un point de vue financier, le Luxembourg était bien préparé à cette crise

Contrairement à la plupart des autres pays de l’UE, le Luxembourg disposait d’une marge de manœuvre suffisante pour faire face à la pandémie.

Cette marge a permis au gouvernement de créer un plan de stabilisation et de relance pour soutenir les nombreux salariés, entreprises et indépendants en ces temps difficiles.

Le budget 2021 reflète les efforts continus en matière de lutte contre la COVID-19. D’autres mesures seront prises pour créer une économie plus durable et plus résistante et pour préparer notre pays aux défis du futur.

Le budget de cette année est axé sur la solidarité et la relance durable. Conformément à sa stratégie de croissance qualitative, notre gouvernement investira massivement dans le logement, la durabilité et le bien-être social et veillera à garantir l’attractivité infrastructurelle de notre pays.

Le budget 2021 prévoit des investissements d’un montant total de 2,8 milliards d’euros – soit plus que les investissements ordinaires de l’année dernière ! Des dépenses publiques élevées sont essentielles pour maintenir les emplois, pour aider les entreprises et les travailleurs indépendants à survivre la crise et pour accélérer la reprise économique.

La cohésion sociale au premier plan

En ces temps de crise, le DP souhaite surtout protéger les plus vulnérables.

C’est pourquoi l’allocation de vie chère sera augmentée de 10 % – après avoir été doublée pendant la durée de la crise COVID. Le REVIS sera également revu vers le haut.

Le 1er janvier 2021, le salaire minimum a augmenté de 2,8 %, sur base de l’évolution des salaires des deux dernières années.

Si la hausse du salaire minimum plaît à de nombreux salariés, elle représente une charge supplémentaire pour les entreprises, en particulier pour celles qui sont le plus touchées par la crise. Le ministre des petites et moyennes entreprises, Lex Delles, a donc introduit une nouvelle aide financière d’un montant de 500 euros par travailleur pour les entreprises éligibles. Environ 40 000 personnes de l’HORECA, du commerce de détail et de l’industrie du divertissement pourront bénéficier de cette aide.

Pierre Gramegna
Pierre Gramegna

Maintenir l’emploi

Outre la prolongation du régime d’aides et la suite du plan de relance « Neistart Lëtzebuerg », le budget prolonge également le régime du travail à temps partiel jusqu’au milieu de l’année. Le chômage partiel est un moyen essentiel pour préserver les emplois. Sans ce régime, le taux de chômage aurait doublé (STATEC).

Par ailleurs, les fonds du ministère du logement seront augmentés de 11 % et les actifs du Fonds d’innovation pour le logement abordable seront doublés d’ici 2024.

Comme dans beaucoup d’autres pays, une taxe sur le CO2 a été introduite pour lutter contre le changement climatique. Selon le principe du pollueur-payeur, la taxe sera portée de 20 à 30 euros par tonne d’ici 2023.

En conséquence, les prix de l’essence et du diesel ont augmenté de 5 cents cette année. La taxe sur le CO2 n’est pas une taxe ordinaire. Grâce à un crédit d’impôt socialement équilibré de 96 euros par an, la taxe est atténuée pour les ménages à faibles revenus.

Deelen:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Weider Artikelen

« SOUVENT AU BON MOMENT AU BON ENDROIT »

De thés dansants et du mai ’68, de l’assermentation avec Werner et Santer comme une des seules femmes sur le « Knuedler », et du conseil d’Europe et son rapport sur la Fifa: retrospective sur une carrière en politique longue et mouvementée.

Carole Hartmann

Spotlight : Carole Hartmann

Après les dernières élections législatives, la présidente de la circonscription électorale Est a fait son entrée à la Chambre des députés et est désormais l’une des plus jeunes députées. Nous avons parlé avec l’avocate de ses priorités politiques, de ses préoccupations concernant les entreprises locales et des défis de sa ville natale Echternach.

Marc Hansen

Numérisation de la fonction publique

Meilleur service aux citoyens, flux de travail internes plus efficaces, procédures simplifiées pour les entreprises : la numérisation offre un grand potentiel pour rendre l’État et le service public encore plus performant.

Teletravail - Fraktioun

Idée du mois – Télétravail

Travailler depuis son domicile ? C’est devenu une réalité pour beaucoup de gens pendant les derniers mois. Et cela fonctionne ! C’est au moins ce