Travail au noir

Comment le travail au noir a-t-il évolué au cours des dernières années ?

Plus les prix augmentent, plus le risque de travail au noir augmente, ce qui a inévitablement des conséquences sur les recettes fiscales. Les députés du DP André Bauler et Carole Hartmann ont notamment demandé aux ministres concernés si le Statec dispose d'estimations sur l'évolution du travail au noir et des pertes fiscales et combien de contrôles l'ITM a effectués ces dernières années ?

Question

« Des économistes allemands estiment que, avec la croissance forte des prix, le travail au noir a tendance à se développer davantage, en particulier dans le domaine de la construction. Si tel était le cas, les pertes de recettes fiscales seraient non-négligeables. 

Dans ce contexte, nous aimerions poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre du Travail, de l‘Emploi et de l’Économie sociale et solidaire et à Monsieur le Ministre de l‘Economie:

  • Le Statec dispose-t-il de statistiques ou, du moins, d’estimations concernant l’évolution du travail au noir et les pertes de recettes fiscales y liées depuis 2015?
  • Combien de contrôles l‘ITM a-t-elle effectué ces dernières années dans ce contexte précis et quelles en sont les résultats?
  • Les contrôles en question seront-ils renforcés ? »

Souhaitez-vous une traduction en français de cette question parlementaire ?

Partager :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Plus de questions parlementaires

Problèmes de transport sur le Rhin

Jusqu’à quand les navires ne pourront-ils plus naviguer sur la Moselle ? Les problèmes de transport sur le Rhin risquent-ils d’entraîner un goulot d’étranglement voire un arrêt de l’acheminement des produits pétroliers ou d’autres marchandises ? Notre député André Bauler a posé ces questions et bien d’autres au Ministre de l’Économie et à la Ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable.

lire plus...

Les retards dans la fixation des prix ont-ils un impact sur l’accès des patients aux nouveaux médicaments ?

Les députés du DP Gusty Graas, Carole Hartmann et Gilles Baum ont appris que la procédure de fixation des prix des nouveaux médicaments a changé au sein du ministère de la Sécurité sociale. Cela peut entraîner des retards dans la mise à disposition d’un nouveau médicament pour les patients.

Pourquoi la procédure a-t-elle été modifiée et combien de fois le délai de 90 jours pour la fixation d’un prix a-t-il été dépassé ?

lire plus...