Les transplantations d’organes ont-elles diminué en raison de la pandémie?

En raison de la crise Covid, de nombreuses autres procédures et traitements médicaux ont dû être annulés ou reportés. Cela vaut également pour les greffes d'organes, en particulier les greffes de rein. La députée du Parti démocratique Carole Hartmann a demandé à la ministre de la Santé, entre autres, combien de transplantations de reins ont dû être annulées pendant la pandémie, combien de patients attendent un rein dans ce pays et quelles sont les conditions à remplir pour être inscrit sur la liste d'attente.

« Les transplantations d’organes sauvent des vies. En France, la presse s’est récemment fait l’écho de la déprogrammation des transplantations d’organes en raison de la surcharge des services de réanimations due à la crise du Covid-19. En effet, les greffes d’organes ont baissé en France de 25% par rapport à l’année précédente. Avec une baisse 29%, cette chute du nombre d’opérations a particulièrement touché les patients en attente d’un rein.

À ce sujet, j’aimerai poser les questions suivantes à Madame la Ministre de la Santé :

  • D’une manière générale, Madame la Ministre, dispose-t-elle des chiffres de patients en attente d’un greffon au Luxembourg?
  • Combien de transplantations rénales ont été déprogrammées en raison de la pandémie du Covid-19?
  • Combien de personnes sont inscrites sur la liste d’attente pour une greffe de rein?
  • Quelles sont les conditions à remplir pour pouvoir recevoir une greffe de reins? Est-il vrai qu’un patient n’a pas droit à une transplantation rénale tant qu’un de ses reins est encore fonctionnel à 80 % ? Dans l’affirmative, quelle en est la raison?
  • Combien de greffes de rein sont réalisées chaque année au Luxembourg? Combien de greffons proviennent d’une personne vivante ? »

Souhaitez-vous une traduction en français de cette question parlementaire ?

Partager :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Plus de questions parlementaires

De nouvelles pharmacies pour le Nord ?

Une enquête du Conseil de la concurrence dans le secteur pharmaceutique révèle que le Luxembourg compte un nombre restreint de pharmacies par rapport à l’OCDE. Le Conseil propose donc la création de nouvelles pharmacies afin de combler les lacunes géographiques. Le député du DP André Bauler a demandé à la Ministre de la Santé si des réflexions sont déjà en cours pour créer de nouvelles pharmacies dans le nord du pays et quels sont les critères qui déterminent la création d’une nouvelle pharmacie.

lire plus...
Diabetes

Y a-t-il une pénurie du médicament Ozempic ?

Le médicament Ozempic est utilisé pour le traitement du diabète de type 2. Mais il aide également à perdre du poids et est de plus en plus acheté dans ce but. Comme on parle déjà d’une pénurie de ce médicament contre le diabète dans de nombreux pays, les députés du DP André Bauler et Gilles Baum ont demandé aux ministres compétents à quoi ce médicament est principalement utilisé dans notre pays, s’il pourrait y avoir également une pénurie ici et s’il faudrait recommander aux médecins et aux pharmaciens de ne délivrer de l’Ozempic que pour le diabète de type 2.

lire plus...