Les transports en commun gratuits : une idée du DP fait son chemin

Mobilitéit

Le Luxembourg est le premier pays du monde à introduire la gratuité des transports publics. Depuis le 1er mars 2020 prendre le train, le bus ou le tram ne coûte plus rien. Cette idée vient du programme électoral du DP de 2018. Nous nous sommes engagés à ce que cette idée entre dans l’accord de coalition et soit mis en pratique.

Les transports publics en tant qu’alternative réelle à la voiture

Le DP est conscient que la gratuité seule ne représente pas de panacée pour tous les problèmes liés à la mobilité. À l’heure actuelle encore beaucoup trop de trains et bus sont annulés, en retard ou trop bondés pendant les heures de pointe. Nous ne sommes cependant pas idéologiques dans l’amélioration de la mobilité et nous ne diabolisons pas la voiture non plus. Pour le DP chaque citoyen doit être en mesure de décider lui-même quel moyen de transport il prend. Nous voulons améliorer les transports en commun pour qu’ils représentent une véritable alternative à la voiture individuelle, qui en plus est meilleur pour le climat. Mais également ceux qui prennent la voiture profitent d’un plus grand recours aux transports en commun dans la mesure où ceci soulage considérablement les principaux axes routiers.

Changement de paradigme et investissements massifs

Surtout dans les régions rurales les transports en commun ne représentent souvent pas d’alternative à la voiture. Le DP abordera le défi que représente la mobilité d’une manière holistique : de la prévention de trafic non nécessaire – par la promotion de la décentralisation et du télétravail – jusqu’à des investissements massifs dans les transports publics et l’infrastructure de la mobilité. Le développement du réseau ferroviaire, ainsi que la création de plus de P&R et de lignes de bus express ne constituent qu’une partie de notre stratégie pour la mobilité du futur.