Pourquoi le projet de la Cité militaire de Diekirch n’avance pas ?

Un nouveau projet de logements est prévu sur le site de la Cité militaire à Diekirch, mais même si le PAP est voté depuis un certain temps, il ne semble pas se passer grand-chose sur le terrain. André Bauler, député du DP, a demandé quelles en étaient les raisons.

« Depuis quelques années, le plan d’aménagement particulier (PAP) concernant la cité militaire de Diekirch a été voté au conseil communal si bien que la construction de nouveaux logements pourrait débuter dans peu de temps. Or il se trouve que rien ne bouge sur ce site.

Voilà pourquoi j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre du Logement:

  • Monsieur le Ministre peut-il informer sur l’avancement des planifications concernant la création de nouvelles unités d’habitation audit site ?
  • Pour quelles raisons la mise en œuvre de ce PAP n’a-t-elle pas encore commencé ?
  • En attendant le réaménagement urbain de ce site, Monsieur le Ministre juge-t-il opportun à y héberger, de manière temporaire, des personnes réfugiées venant d’Ukraine ? »

Réponse

Le plan d’aménagement particulier en vue du réaménagement de l’actuelle cité militaire, de la reconstruction du bâtiment administratif existant et de la création de 124 logements supplémentaires à Diekirch a été approuvé en janvier 2019. Or, le bâtiment administratif situé au sein du projet reste actuellement opérationnel. En outre, un quart des logements est encore occupé par des membres du corps de l’Armée luxembourgeoise.

La Société Nationale des Habitations à Bon Marché (SNHBM) est en train de réaliser les planifications détaillées du projet, alors que l’avant-projet sommaire vient d’être finalisé pour la réalisation du nouveau bâtiment administratif, des 60 logements destinés au corps de l’Armée luxembourgeoise et du parking pour l’ensemble de la nouvelle cité.

Ainsi, les travaux d’assainissement et de déconstruction des résidences existantes devraient débuter avant la fin de l’année courante. La déconstruction du bâtiment administratif ne pourra cependant démarrer qu’à l’issue de l’accomplissement d’un nouveau bâtiment à Ettelbruck permettant la libération des lieux actuels.

Finalement, des pourparlers avec les responsables de la Ville de Diekirch et de la Croix-Rouge vont bon train en vue de l’affectation de 16 logements habitables à des familles de réfugiés. Cette affectation devrait être mise en œuvre au mois de juillet, dès que les logements auront été libérés.

Souhaitez-vous une traduction en français de cette question parlementaire ?

Partager :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Plus de questions parlementaires