Promotion de produits luxembourgeois par les entreprises étatiques luxembourgeoises?

Comme il revient aux députés du DP Gilles Baum et à Carole Hartmann, Luxair ne servirait plus de crémant luxembourgeois, mais du champagne français lors des vols. C'est pourquoi les deux députés ont voulu savoir des ministres compétents quelles en sont les raisons, et s'il n'était pas opportun de promouvoir des produits luxembourgeois à travers les entreprises étatiques luxembourgeoises.

« Et ass ons zougedroe ginn, dass d’Luxair, bei där de Lëtzebuerger Staat ëmmerhin Haaptaktionär ass, op hire Flich franséische Schampes zerwéiert, a méi genee eng « Cuvée spéciale Luxair ».

An deem Kader wollte mir dem Här Minister fir Mobilitéit an ëffentlech Aarbechten an dem Här Minister fir Landwirtschaft, Wäibau a ländlech Entwécklung folgend Froe stellen:

– Kënnen déi Häre Ministeren dës Informatioun bestätegen ?

– Wa jo, no wat fir Krittäre gouf d’Entscheedung geholl, kee Lëtzebuerger Cremant méi u Bord ze zerwéieren ?

– Ass virgesinn, an Zukunft mat enger oder méi Lëtzebuerger Kellereien zesummen ze schaffe fir lëtzebuergesche Cremant a Lëtzebuerger Wäin ze zerwéieren ?

– Sinn déi Häre Ministeren der Meenung, dass et sënnvoll wier lëtzebuergesch Produiten iwwer Firmen, un deenen de Staat Participatiounen hält, méi staark ze fërderen ? »

Souhaitez-vous une traduction en français de cette question parlementaire ?

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Plus de questions parlementaires

Frachtschëff Transportschëff

La construction du chenal d’Istanbul

Le projet de création d’un nouveau chenal de navigation reliant la Méditerranée et la Mer Noire suscite de vives critiques nationales et internationales. Selon une récente lettre ouverte signée par 104 anciens amiraux turcs, la réalisation de ce chenal violerait la Convention de Montreux. Dans ce contexte, notre député, Gusty Graas, a posé un certain nombre de questions aux ministres compétents. Il voulait savoir, entre autres, si cette construction violerait effectivement les dispositions de la Convention de Montreux et quelles en seraient les conséquences internationales.

lire plus...

Qu’en est-il de notre capacité d’élimination des déchets ?

La population ne cesse de croître, tout comme la quantité de déchets que les autorités locales doivent éliminer. Dans ce contexte, nos députés Carole Hartmann et Gilles Baum ont demandé à la ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable, si on projette déjà d’augmenter les capacités de l’incinérateur de Leudelange et de la décharge de Muertendall.

lire plus...

Des administrations publiques à la ‘Nordstad’

Lors d’un entretien, le ministre de l’Aménagement du Territoire a exprimé le souhait qu’un certain nombre d’administrations s’installent dans la «Nordstad». En tant que ville sur le fleuve et dans la nature, la «Nordstad» possède un immense capital que le gouvernement souhaite développer en coopération et en dialogue avec les communes. De quel type d’administrations s’agit-il et où seront-elles installées? Le député André Bauler a posé les questions aux ministères responsables.

lire plus...