Radars mobiles au nord du pays

Au cours des derniers mois, des radars mobiles ont été installés sur deux routes du nord, entre Micheleau et Erpeldingen sur la Sûre, ainsi qu'entre Ettelbrück et Feulen et entre Bidscht et Schumannseck. Notre député André Bauler a posé quelques questions au ministre de la Sécurité intérieure au sujet des radars.

« Pendant les mois d’été un radar mobile avait été installé sur la N27 entre Michelau et Erpeldange-sur-Sûre durant plusieurs semaines. Récemment, un tel radar avait également été placé le long de la N15 entre Ettelbruck et Feulen ainsi qu’entre Büderscheid et le lieu-dit Schumann près de Wiltz.

Voilà pourquoi j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de la Sécurité intérieure :

Combien de véhicules ont été flashés par ces radars mobiles ?

Est-ce que d’autres radars mobiles avaient été positionnés le long de routes situées dans la circonscription Nord du pays depuis janvier 2020 ? Dans l’affirmative, quel est le nombre de flashs obtenus en ces endroits et pourquoi les sites en question avaient-ils été choisis (accidents fréquents, risque de vitesse élevée en raison du tracé de la voie, …) ?

Monsieur le Ministre pourrait-il indiquer si d’autres routes seront contrôlées davantage durant les temps à venir dans le nord du Grand-Duché ?

Comme des automobilistes roulent régulièrement à vitesse exagérée sur la route qui relie Bettendorf à Eppeldorf (CR357) et celle qui relie Gilsdorf à Ermsdorf (CR 356), est-il également prévu d’installer un radar mobile sur ces voies routières ? »

Réponse

Ad 1. :

Durant les périodes déterminées, le déploiement des radars mobiles a permis de constater un total de 10.118 infractions liées au dépassement de la limitation de vitesse.

Ad 2. :

Des radars mobiles ont été déployés à maintes reprises au nord du pays, d’une part sur demande des riverains et autorités communales respectives, d’autre part dans le cadre de la campagne nationale de sécurité routière « moto », et notamment le long des routes fortement fréquentées par les passionnés de motos. Dans l’ensemble, un total de 20.163 infractions liées aux excès de vitesse a pu être constaté.

Ad 3. :

Actuellement, le déploiement des radars « chantier » dans le nord du Grand-Duché n’est pas prévu. 

Partant du fait que les contrôles de la PGD sont organisés en fonction de l’analyse des endroits accidentogènes, de l’accidentologie routière récente, des doléances provenant de la population et des demandes émanant des autorités compétentes, un autre déploiement des radars « chantier » ne saurait être exclu.

Ad 4. :

Aucune réclamation spécifique et aucun incident en relation avec les tronçons mentionnés n’ont été enregistrés par la PGD. Cependant, une analyse chiffrée de la problématique soulevée sera établie à l’aide du moyen de mesurage électronique «VIACOUNT».

Souhaitez-vous une traduction en français de cette question parlementaire ?

Partager :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Plus de questions parlementaires

Pourquoi le rappel d’appareils respiratoires a-t-il été annoncé si tard ?

En juillet 2021, une entreprise a rappelé ses appareils respiratoires médicaux dans le monde entier. Ce rappel n’a toutefois été annoncé que fin octobre au Luxembourg. Le député du DP Gusty Graas a demandé à la ministre de la Santé qui est responsable de la communication avec les personnes concernées dans une telle situation, pourquoi l’information n’a pas été communiquée à temps et si les procédures devraient éventuellement être adaptées.

lire plus...

Des mesures supplémentaires sont-elles prises pour faire face aux nombreux cas de bronchiolite ?

Le nombre élevé de bronchiolites entraîne une surcharge des services de pédiatrie. En France, le “plan blanc” a été annoncé au niveau national, un plan sanitaire d’urgence et de crise visant à améliorer le fonctionnement des hôpitaux en cas d’épidémie.
Les députés du DP Carole Hartmann et Gilles Baum ont voulu savoir de la Ministre de la Santé si des mesures supplémentaires seront prises dans notre pays pour continuer à garantir les soins de santé à nos enfants et comment éviter à l’avenir une surcharge des services pédiatriques.

lire plus...

AMMD démissionne du Conseil de gérance de l’Agence eSanté

Les membres de l’AMMD ont démissionné du Conseil de gérance de l’Agence eSanté. Les députés du DP Carole Hartmann et Gusty Graas ont voulu savoir de la part des ministres responsables comment ils réagiraient à cette démission, quels effets cela aurait sur le fonctionnement du Conseil de gérance et si un dialogue avec l’AMMD sera recherché.

lire plus...