Utilisation des tests rapides dans les hôpitaux

Bien que les hôpitaux appliquent des mesures d'hygiène strictes, les patients peuvent toujours être infectés par le Covid-19 à l'hôpital. Les députés du Parti démocratique Carole Hartmann et André Bauler ont demandé à la ministre de la santé des statistiques et la fréquence à laquelle les tests rapides sont utilisés dans les hôpitaux pour protéger les patients.

« Les hôpitaux sont un lieu de convalescence et suivent des mesures d’hygiène strictes afin que les agents pathogènes ne se propagent pas au sein des structures.

Néanmoins, même aujourd’hui, en période de pandémie, les patients qui se rendent à l’hôpital pour une intervention chirurgicale peuvent y être infectés par le Covid-19.

Dans ce contexte, nous aimerions poser les questions suivantes à Madame la Ministre de la Santé :

– Madame la Ministre dispose-t-elle de statistiques sur le nombre de patients ayant été infectés par le Covid-19 au sein d’un hôpital ? Dans la négative, Madame la Ministre ne pense-t-elle pas utile de collecter ces données ?

– Combien de tests rapides ont été utilisés jusqu’à présent dans les hôpitaux et les structures de soins du pays ? À quel moment les tests rapides sont-ils utilisés dans les hôpitaux et les structures de soins ? Combien de patients et combien de membres du personnel ont été testés jusqu’à présent ?

– Le personnel des hôpitaux et des structures de soins est-il testé quotidiennement avec des tests rapides ? Dans la négative, Madame la Ministre est-elle d’avis que le personnel devrait être soumis à des tests quotidiens pour protéger les patients et les personnes vulnérables ? »

Souhaitez-vous une traduction en français de cette question parlementaire ?

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Plus de questions parlementaires

Restauration du château d’Erpeldange?

Le député du DP André Bauler a appris que le château d’Erpeldange, propriété de l’État, aurait été classé monument national et serait bientôt restauré. Dans ce contexte, il a demandé des informations supplémentaires aux ministres concernés.

lire plus...

Réforme RGTR : De quelle manière le Ministère entend-il rétablir l’attractivité des lignes de bus 110 et 111 ?

Suite à la réforme RGTR, les lignes de bus 110 et 111 auraient perdu considérablement en attractivité, de façon que beaucoup de personnes de la région préféreraient de nouveau leur voiture individuelle. C’est pourquoi la députée du DP Carole Hartmann a demandé au ministre responsable comment il entend remédier à cette situation et rendre ces lignes plus attractives.

lire plus...