Pas d’autorisation pour une sculpture à Echternach ?

Le mardi de Pentecôte, une sculpture en bronze sera inaugurée devant la basilique en hommage de la procession dansante. Le site étant classé monument national, le ministère de la Culture a dû donner son autorisation pour cette sculpture. Dans ce contexte, nos députés Carole Hartmann et André Bauler ont déposé une question parlementaire urgente. 

« Le collège échevinal de la Ville d’Echternach s’apprête à inaugurer le mardi de Pentecôte sur le terrain dit « Vulpert » (Porte Saint Willibrord), en face de la Basilique, classée monument national suivant arrêté du Conseil de Gouvernement du 10 novembre 1989,  une sculpture en bronze conçue en l’hommage de la Procession dansante d’Echternach, patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Le terrain à proprement parler est inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments classés, par arrêté du 9 août 2004.

En principe, le ministre ayant dans ses attributions la culture doit être mis au courant de toute intervention sur un espace classé monument national. Dans une brochure éditée récemment par la Ville d’Echternach sous le titre « Stadtbild Echternach » pour sensibiliser les habitants de la ville afin qu’ils respectent davantage le patrimoine culturel, il est par ailleurs précisé: « Für unter Denkmalschutz stehende Gebäude und Elemente gelten darüber hinaus noch weitere Regelungen. So darf an diesen Gebäuden kein Abriss, kein Umbau und keine Modifikation oder Vergrößerung durchgeführt werden, die der historischen, künstlerischen oder ästhetischen Wertschätzung schaden könnte oder ihren Umriss oder andere architektonische Aspekte verändert ».

Sous ces prémisses, nous aimerions poser les questions suivantes à Madame la Ministre de la Culture :

  1. La sculpture en bronze a-t-elle fait l’objet d’une autorisation de la part de Madame la Ministre ? Dans la négative, les services concernés du ministère avaient-ils pourtant été mis au courant au préalable ?
  2. L’abbaye d’Echternach constituant un patrimoine d’une valeur exceptionnelle remontant à l’origine de la ville abbatiale, voire du pays, l’installation d’une telle sculpture en face de la basilique est-elle conforme à la législation et aux dispositions actuellement en vigueur en matière de protection du patrimoine culturel ?»

Réponse

Le même jour que notre question parlementaire urgente, le ministère de la Culture a reçu une demande d’autorisation pour l’installation d’une statue, suite à l’implication de certains citoyens avertis et aux plaintes déposées auprès de la commune par le Service des sites et monuments nationaux. Selon Madame la Ministre de la Culture, la commune d’Echternach a été informée que les travaux devaient être suspendus jusqu’à l’obtention de l’autorisation ministérielle correspondante.

Souhaitez-vous une traduction en français de cette question parlementaire ?

Partager :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Plus de questions parlementaires

Pourquoi le rappel d’appareils respiratoires a-t-il été annoncé si tard ?

En juillet 2021, une entreprise a rappelé ses appareils respiratoires médicaux dans le monde entier. Ce rappel n’a toutefois été annoncé que fin octobre au Luxembourg. Le député du DP Gusty Graas a demandé à la ministre de la Santé qui est responsable de la communication avec les personnes concernées dans une telle situation, pourquoi l’information n’a pas été communiquée à temps et si les procédures devraient éventuellement être adaptées.

lire plus...

Des mesures supplémentaires sont-elles prises pour faire face aux nombreux cas de bronchiolite ?

Le nombre élevé de bronchiolites entraîne une surcharge des services de pédiatrie. En France, le “plan blanc” a été annoncé au niveau national, un plan sanitaire d’urgence et de crise visant à améliorer le fonctionnement des hôpitaux en cas d’épidémie.
Les députés du DP Carole Hartmann et Gilles Baum ont voulu savoir de la Ministre de la Santé si des mesures supplémentaires seront prises dans notre pays pour continuer à garantir les soins de santé à nos enfants et comment éviter à l’avenir une surcharge des services pédiatriques.

lire plus...

AMMD démissionne du Conseil de gérance de l’Agence eSanté

Les membres de l’AMMD ont démissionné du Conseil de gérance de l’Agence eSanté. Les députés du DP Carole Hartmann et Gusty Graas ont voulu savoir de la part des ministres responsables comment ils réagiraient à cette démission, quels effets cela aurait sur le fonctionnement du Conseil de gérance et si un dialogue avec l’AMMD sera recherché.

lire plus...