Une meilleure signalisation et plus de contrôles pour éviter des situations dangereuses dans le cadre du chantier routier à Diekirch?

Le député du DP André Bauler a signalé aux ministres en charge la situation dangereuse du trafic à Diekirch et a souhaité savoir ce qui était prévu pour apaiser la situation.

« En raison du chantier actuel au niveau de la rue du Pont à Diekirch, les flux de circulation routière au sein de la ville ont dû être réorganisés. Ainsi, il est également interdit de traverser la ville de Diekirch par le biais du chemin repris (CR 351) qui passe par le « Goldknapp » (« Haemerich »).

En effet, des panneaux de signalisation indiquant cette interdiction ont été mis en place à la bifurcation « route d’Erpeldange »/ « rue des Fleurs ». Or, il s’avère que nombre de navetteurs continuent à passer par cette voie et ne respectent pas du tout l’interdiction de circulation. Il me semble que les navetteurs ne sont pas suffisamment informés de cette interdiction par la mise en place d’un panneau approprié au carrefour « Porte des Ardennes »/ Rue Goldnapp à Erpeldange-sur-Sûre et risquent donc de se voir sanctionnés en cas de contrôles policiers.

Voilà pourquoi j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de la Mobilité et des Travaux publics et à Monsieur le Ministre de la Sécurité intérieure :

  • Monsieur le Ministre de la Mobilité et des Travaux publics peut-il informer sur un éventuel renforcement de la signalisation au pied du Goldknapp à Erpeldange-sur-Sûre afin que les navetteurs ne traversent pas inutilement le « Haemerich » (CR 351) en direction de Diekirch ?
  • Monsieur le Ministre de la Sécurité intérieure peut-il informer sur d’éventuels contrôles de la part de la police à l’entrée des quartiers urbains de Diekirch, en particulier à l’endroit « rue des Fleurs »/ « route d’Erpeldange » ? »

Souhaitez-vous une traduction en français de cette question parlementaire ?

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Plus de questions parlementaires

Iwwerschwemmunge Hëllef Betriber

Dans quel délai les entreprises sinistrées par les inondations peuvent espérer recevoir une aide ?

De nombreux commerces, hôtels, restaurants, cafés et campings, qui ont déjà beaucoup souffert du confinement, ont maintenant subi d’énormes dégâts à cause des inondations. La députée DP Carole Hartmann a demandé au ministre des Classes moyennes Lex Delles si ces entreprises pouvaient toucher des avances et dans quel délai elles peuvent espérer recevoir l’aide demandée.

lire plus...

Echange d’informations entre les anciens et nouveaux syndicats de chasse

Il est revenu aux députés du DP André Bauler et Guy Arendt que les secrétaires des anciens syndicats de chasse ne sont pas autorisés à communiquer les numéros de compte des propriétaires de forêts, de prairies et de champs aux nouveaux secrétaires pour des raisons de protection des données. Par conséquent, ils ont demandé au ministre responsable comment ce problème pourrait être résolu.

lire plus...

Quelle est la situation actuelle en Birmanie ?

Après le coup d’État militaire de février de cette année, l’armée continue d’avancer avec une force croissante contre les manifestants en Birmanie. Une crise politique s’est transformée en crise des droits humains. Même les communications sont désormais surveillées et interceptées. Au Sénat français et à l’Assemblée générale, des résolutions ont appelé à la reconnaissance du résultat des élections de novembre et à la fin des violences. Que s’est-il passé jusqu’à présent, après que les États membres de l’UE ont clairement exprimé leur opposition au coup d’État ? Qu’ont apporté les sanctions ? Et comment la situation va-t-elle évoluer ? Notre député Gusty Graas s’est renseigné auprès du Ministère des Affaires Étrangères.

lire plus...

Situation politique à Chypre

Les tensions géopolitiques à Chypre ont récemment pris une nouvelle dimension. La Turquie prévoit de faire revenir les habitants de Famagouste sous l’administration chypriote turque en les encourageant à réclamer leurs terres devant la Commission des biens, où leur propriété sera contestée.
Comme cette occupation viole les accords internationaux, y compris certaines décisions de l’UE, notre député Gusty Graas a posé quelques questions au ministre des Affaires étrangères.

lire plus...